En ce moment
 

Hélène Darroze, endettée "jusqu'au cou", révèle comment elle a dépensé ses cachets de jurée de Top Chef

Hélène Darroze, endettée
©RTL-TVI
 
 

Hélène Darroze n’est pas épargnée par la crise sanitaire. Elle a dû, comme tous les restaurateurs, mettre son activité sur pause. Elle avait déjà expliqué, lors d’une interview accordée à la mi-mai à Paris Match, avoir été durement touchée par la fermeture de ses restaurants.

Elle a par ailleurs révélé avoir été également été atteinte elle-même par la maladie et a décrit son état : "J’étais hors service, incapable de bouger".

La cheffe étoilée a confié se retrouver "endettée jusqu'au cou" et demeurer inquiète pour l’avenir de ses établissements, le Marsan et Joia à Paris, ainsi que le Connaught à Londres. Qu’en est-il des cachets touchés pour sa participation à l’émission Top Chef, diffusée chaque lundi sur RTL-TVI ?

Le prestigieux concours culinaire lui rapporte certes une rémunération pour son implication en tant que jurée, qu’elle ne dévoilera pas. Elle n’a en revanche aucun mal à expliquer comment elle a choisi de l’utiliser au fil des années. "J’ai beaucoup utilisé ces revenus dans mes derniers investissements", a-t-elle expliqué au magazine Society, dans des propos repris par Voici.

De quoi mettre en route ses prestigieux restaurants, donc. Outre ces revenus, sa participation lui offre, bien sûr, une belle visibilité, d’où découlent diverses collaborations rémunérées: "Cuisiner à l’étranger pour de grandes marques de joaillerie, signer la bûche de Noël [d’une marque de surgelés, ndlr] ou travailler sur une ligne de casseroles".




 

Vos commentaires