En ce moment
 

Victime de harcèlement, l'ex-actrice porno Nikita Bellucci renonce à devenir maman: "Faire un enfant était le seul rêve de ma vie" (vidéo)

Victime de harcèlement, l'ex-actrice porno Nikita Bellucci renonce à devenir maman:
 
 

Nikita Bellucci, une ancienne actrice porno, a accordé une interview à Hugo Clément pour Konbini, il y a quelques jours. Son témoignage a bouleversé Jean-Luc Lemoine, qui a décidé de l'inviter en tant que "coup de cœur" sur le plateau de Touche pas à mon poste. La jeune femme est victime de harcèlement sur les réseaux sociaux et dans la rue à cause de son passé dans l'univers du X.

"Je dénonce le harcèlement depuis très longtemps, bien avant "Balance ton porc", etc. Quand je vais faire mes courses, on m'insulte de tous les noms", a confié l'actrice, avant de raconter une scène d'une grande violence vécue devant un supermarché: "Cinq mecs dans une voiture m'ont dit Nikita je t'enc***, mais tellement fort que tout le monde a entendu. Mais ça se passe aussi quand je suis avec mon compagnon, mais lui ça va, il reste très fort et me soutient totalement", a ajouté la Française. Le harcèlement sur les réseaux sociaux est très violent également. Nikita explique avoir reçu des menaces de mort. 


"Faire un enfant était le seul rêve de ma vie"

A cause de toute cette violence, c'est la mort dans l'âme que Nikita a renoncé à devenir mère. Elle a peur que son enfant devienne une victime collatérale et souffre de cette situation. "Faire un enfant était le seul rêve de ma vie. Je voulais lui inculquer de merveilleuses valeurs, lui donner tellement d'amour . Je sais qu'il n'aurait manqué de rien", a-t-elle ajouté.

"Si ça ne tenait qu'à moi, j'en ferais un. Il comprendrait. Au moment venu, avec son père, on lui aurait expliqué que sa maman a un passé, que ça ne l'empêche pas de l'aimer, mais quand je vois comment je suis détruite par les réseaux sociaux...", a lancé la Française, prenant l'exemple des insultes envoyées à Clara Morgane après l'annonce de sa grossesse.

Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont alors demandé à Nikita pourquoi elle ne passait pas au-dessus des critiques et des menaces. "Il faut que vous viviez votre vie, il ne faut pas que vous viviez à travers les réseaux", a répondu l'animateur. Mais Nikita ne voit pas les choses de cette façon. Elle ne veut pas que son enfant "ait des séquelles". "Je me l'interdis, je ne veux pas qu'il souffre", a conclu la femme de 28 ans. 


 




 

Vos commentaires