En ce moment
 

Duchâtelet rachète le Standard: quel avenir pour Saint-Trond ?

 
 

Président de Saint-Trond, l'homme d'affaires belge Roland Duchâtelet a racheté toutes les parts du Standard de Liège pour un montant évalué à 40 millions d'euros, en ce compris celles de Luciano D'Onofrio. Du coup, il ne peut plus être le président du STVV.

Roland Duchâtelet a repris le Standard de Liège, jeudi matin. L'homme d'affaire flamand est aussi le président du club de Saint-Trond (STVV), poste qu'il doit quitter en vertu des règlements de l'Union belge de football. Afin d'éviter tout conflit d'intérêts.

"J'ai démissionné de mon poste de mon poste de président de l'ASBL qui gère le matricule du club. Mais pour ce qui est de la SA qui gère les installations, elle reste gérée par ma compagne", a-t-il confié dans la presse, n'hésitant pas à avouer qu'il n'avait plus vraiment sa place à la tête du STVV. "Saint-Trond est arrivé à un moment où il faut lui trouver un président qui sera plus compétent que celui qui vient de partir".

Il ne laisse pas tomber Saint-Trond

De père liégeois et de mère limbourgeoise, Duchâtelet a ensuite promis de lui trouver une solution endéans les 6 mois. "Je trouverai une transition qui ne laisse personne dans l'embarras dans un club qui restera ancré en moi", poursuit-il.

Sur le site du club de Saint-Trond, Duchâtelet a accordé une interview exclusive, dans laquelle il rassure les supporters: "Les Canaris sont prêts, sportivement, pour la prochaine saison de football. Le club n'aura pas de problème financier dans les années à venir".

On peut également y lire que Duchâtelet cherche "un successeur avec une puissance financière".


 




 

Vos commentaires