En ce moment
 

L'Union Saint-Gilloise bat une 4e fois Anderlecht cette saison et devient vice-champion de Belgique

L'Union Saint-Gilloise bat une 4e fois Anderlecht cette saison et devient vice-champion de Belgique
(c) Belga
 
Union Saint-Gilloise, Anderlecht
 

Remontée en division 1 cette année après 48 ans d'absence, l'Union Saint-Gilloise a plus que réussi son retour parmi l'élite du football belge.

Après avoir été leader du championnat pendant la quasi-totalité de la phase régulière, l'équipe entraînée par Felice Mazzu pouvait croire en son rêve de décrocher le titre de champion. Mais les Playoffs 1 (maintenant appelés Champions Playoffs) auront été fatals aux Unionistes. En deux matchs -et deux défaites- contre le FC Bruges, la situation s'est inversée et l'Union est passée de chassée à chasseur. 

belgaimage-191658662-full

Avant la rencontre de ce dimanche, les Saint-Gillois devaient espérer une défaite ou un nul de Bruges pour garder une petite chance de soulever le trophée. Il n'en sera rien puisque le Club a validé son 18e titre de champion de Belgique en renversant l'Antwerp 1-3 plus tôt dans la journée. 

N'ayant plus rien à gagner, mais encore à perdre, l'Union Saint-Gilloise se déplaçait chez son voisin anderlechtois pour tuer tout espoir des Mauves de ravir la 2e place.

C'est chose faite. Après s'être imposé lors des trois premières rencontres entre les deux équipes (1-3, 1-0 et 3-1), l'Union fait la passe de quatre et l'emporte 0-2, scellant sa 2e position au classement (2e, 46 points), derrière Bruges (49 points).

Les Mauves terminent à la 3e place (39 points) et l'Antwerp est 4e (33 points) de ces Champions Playoffs. La dernière journée de championnat est prévue dimanche prochain, mais ne changera plus rien au classement au vu des écarts entre les équipes. 

Le match

Alors qu'ils n'avaient plus marqué depuis la première journée, précisément contre Anderlecht, les Unionistes ont ouvert la marque par Mitoma sur une déviation de Lazare Amani (2e, 0-1).

Une nouvelle fois cueillis a froid, les Anderlechtois ont mis du temps à entrer dans le match et ont semé une première fois la panique via un centre de Francis Amuzu pour Kristian Arnstadt intercepté par Mitoma (6e).

La rencontre a pris des allures de véritables derby au niveau du rythme et de l'intensité mais les occasions ont été rares notamment parce que la reprise en un temps de Joshua Zirkzee au premier poteau sur une diagonale d'Amuzu a filé à côté (11e).

Les Mauves sont passés près de l'égalisation par Amuzu, qui a botté un coup franc sur le poteau gauche d'Anthony Moris (23e). Bien que conservant la maîtrise du ballon (65%), Anderlecht n'a pas pris en défaut un adversaire bien en place et n'a pas cadré un seul tir.

L'Union, qui s'était rendu au Parc Astrid avec l'objectif principal de boucler le discours sur la deuxième place, n'a pas patienté longtemps pour y parvenir. Alors qu'il s'est retrouvé seul face à Hendrik Van Crombrugghe, Undav a inscrit son premier but de ces playoffs (50e, 2-0).

Petit à petit, l'Union a reculé mais Moris n'a dû signer qu'un seul arrêt sur une frappe enroulée d'Amuzu (72e). Les jeux étaient faits d'autant que Murillo a été exclu pour une faute sur Mitoma (87e).


 

Vos commentaires