En ce moment
 

Le Footgate se poursuit: le deal secret qui aurait permis à Anderlecht d'obtenir les faveurs d'un arbitre

 
 

Le footgate se poursuit dans notre pays. Le scandale lié à la corruption dans le monde du football belge continue de faire parler avec l'annonce d'un nouveau scandale, révéla par la RTBF. Il s'agit en réalité d'une proximité malsaine entre Sébastien Delférière, alors l'un des arbitres les plus en vue de notre pays, et l'agent de joueur Dejan Veljkovic. 

Les deux hommes se côtoieraient en effet depuis de nombreuses années. Un troisième homme serait mêlé à cette affaire: Felice Mazzu. L'ancien coach de Charleroi, aujourd'hui en place de l'Union Saint-Gilloise, aurait en effet été proposé par Deflérière à Veljkovic pour entraîner le Club de Bruges. L'agent aurait alors promis à la direction brugeoise qu'il serait disponible. Si aucun contrat n'a finalement été proposé, un accord existait pour reverser une commission à l'ancien arbitre si l'affaire se concluait. Le tout sans l'aval de Mazzu. 

Mais le plus troublant remonte déjà à 2017. Delférière aurait alors été convaincu par Veljkovic de se montrer souple envers Anderlecht dans un match joué face à Bruges. Un match fondamental dans la lutte pour le titre. Veljkovic voulait prolonger Hanni, dont il était l'agent à l'époque. Anderlecht, audacieux, a donné son aval avant de demander à l'agent de contacter l'arbitre pour obtenir ses faveurs. Ce qu'il fera, avec une réponse claire de Delférière: "OK, Anderlecht ne perdra pas"

Lors de la signature du contrat de Hanni, Veljkovic obtient 440.000 euros de commissions. Deux montres sont aussi offertes à Van Holsbeeck (Anderlecht) et sa compagne. 

 

 

 


 




 

Vos commentaires