Accueil Sport Football Football Belgique

Trop vieux, le stade Roi Baudouin ne sera pas utilisé en cas d'attribution du Mondial féminin de football

Le stade Roi Baudouin, à Bruxelles, ne fait pas partie des lieux retenus par la Belgique comme potentiels hébergeurs des matches de la Coupe du monde de football féminin 2027, dans le cadre de la candidature commune avec l'Allemagne et les Pays-Bas pour l'organisation de cette compétition. Le cabinet de l'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles Benoit Hellings (Ecolo) a confirmé mercredi à Belga l'information révélée par Le Soir et Sudinfo.

L'Union belge de football procède aux derniers détails du dossier de candidature pour le Mondial de football féminin 2027, mené avec l'Allemagne et les Pays-Bas. Dans ce cadre, la fédération a choisi quatre stades (sur trois choisis au final) répondant aux normes de la Fifa (Fédération internationale de football) pour accueillir les matches belges de la compétition. Selon Le Soir et Sudinfo, les enceintes pressenties sont le Lotto Park d'Anderlecht, la future Zebrarena de Charleroi, la Ghelamco Arena de Gand et la Cegeka Arena de Genk.

Le stade Roi Baudouin, qui accueille pourtant les équipes nationales de football, n'est pas repris dans le dossier, principalement en raison de manquements au cahier des charges de la Fifa (loges VIP, éclairage, toiture...). L'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles Benoit Hellings confirme que faute d'investissements du fédéral et de la Région, il est impossible de mettre le stade aux normes dans un délai raisonnable.

La Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas sauront le 17 mai, lors du prochain congrès de la Fifa à Bangkok, en Thaïlande, s'ils bénéficieront de l'organisation du Mondial féminin. La tripartite européenne sera en concurrence avec les candidatures du Brésil, de l'Afrique du Sud et des États-Unis associés au Mexique.

À la une

Sélectionné pour vous