En ce moment
 

Amical: Brésil-Tunisie à Paris, rodage "à la maison" pour Neymar

 
 

Traditionnel favori de la Coupe du monde, le Brésil peaufine ses derniers réglages lors d'un match amical de préparation au Mondial-2022 contre la Tunisie, mardi (20h30) au Parc des Princes, que Neymar aborde "à la maison".

"C'est un match très spécial pour moi, je vais jouer à la maison, je suis là depuis plus de cinq ans", a souri la superstar vendredi dans la zone mixte de Brésil-Ghana (3-0), au Havre, un match où "Ney" a encore étalé sa forme étincelante, avec deux passes décisives et des dribbles qui ont fait perdre la tête aux "Black Stars".

Contre la Tunisie, "j'espère terminer par une victoire" ce rassemblement de l'équipe du Brésil sur le sol français, a poursuivi l'attaquant.

Au Parc des Princes, Neymar (30 ans) a une nouvelle occasion de se rapprocher du record de buts du "Roi" Pelé en sélection (77 buts, contre 74 pour "Ney").

Et, avec son N.10, le Brésil semble sûr de ses forces et de ses talents. Dans les couloirs du stade Océane, les joueur ghanéens, surclassés, énuméraient la qualité impressionnante des remplaçants entrés en jeu: Rodrygo, Antony, "et ils ont encore Gabriel Jesus!", s'exclamait le Strasbourgeois Alexander Djiku.

Le sélectionneur Tite tient à peu près son équipe, à quelques postes près. Face aux Aigles de Carthage, le technicien brésilien devrait revenir à un schéma plus classique avec deux milieux défensifs, Casemiro et Fred.

Le joueur de Manchester United était seul à la récupération contre le Ghana, dans "un système un peu plus offensif que d'habitude", explique Neymar. "Mais la façon dont tous les joueurs offensifs courent, assurent le marquage, et dont tout le monde s'entraide, je ne vois pas le problème de jouer de cette façon."

Vinicius, titulaire au Havre dans une attaque à trois, pourrait faire les frais de cette configuration un poil plus prudente. Neymar et Richarlison, double buteur contre le Ghana, devraient occuper la pointe de l'attaque.

- Marquinhos et Thiago Silva aussi -

Après l'expérimentation d'Eder Militao dans un rôle de latéral droit, Tite devrait confier le poste à Danilo au Parc des Princes, avec toujours une charnière Marquinhos-Thiago Silva, qui jouera également à la maison.

"Marqui" y évolue depuis plus de neuf ans, et "O Mostro", capitaine des "auriverdes", a joué huit saisons pour le PSG avant de rejoindre Chelsea.

Enfin, Tite devrait confier les cages à Weverton, le gardien de Palmeiras, à la place du titulaire Alisson.

La préparation de la Tunisie aussi avance bien, même si l'équipe de Jalel Kadri, futur adversaire de la France dans le groupe D du Mondial, n'a pas le même statut que le Brésil.

Vainqueurs de la Kirin Cup au Japon en juin, les Aigles de Carthage ont battu les Comores (1-0) à Croissy-sur-Seine, sur un but de Taha Yassine Kehenissi.

Sans génie mais solides, les Tunisiens ont récité leur football, bien organisés, bien compacts.

La défense reste sur sept matches sans prendre le moindre but, mais le Brésil est évidemment un test d'une autre envergure, "peut-être la plus belle nation offensive dans le monde du foot", salue le défenseur lorientais Montassar Talbi sur le site football365.

Le Parc des Princes, rempli, devrait faire la fête à Neymar, comme au Havre, mais la communauté tunisienne sera nombreuse aussi.


 

Vos commentaires