Eden Hazard positif au coronavirus: son frère Thorgan donne de ses nouvelles

 
eden hazard, Diables Rouges
 

Alors qu'il devait retrouver lundi les Diables Rouges après de nombreuses blessures, Eden Hazard a dû renoncer. Le capitaine de l'équipe nationale belge a été testé positif au Covid-19 vendredi, a annoncé samedi le Real Madrid.

"Il va bien, il ne présente pas de symptômes", a dit son frère Thorgan Hazard ce lundi après-midi. "Mais c'est embêtant pour lui, parce qu'il était enfin débarrassé de ses blessures. S'il viendra pour le troisième match? Je ne pense pas, sauf si son second test est négatif. Mais beaucoup de gens ne comprennent pas ce virus." Eden Hazard est actuellement mis en quarantaine. La 106e dernière cap d'Eden Hazard remonte au 19 novembre 2019 contre Chypre (6-1). 

De son côté, Thorgan Hazard retrouve donc les Diables Rouges. L'ailier du Borussia Dortmund avait manqué les rencontres de l'équipe nationale le mois dernier en raison d'une blessure aux ischio-jambiers. Il a retrouvé les troupes de Roberto Martinez lundi à Tubize, où les Diables préparent leur match de mercredi face à la Suisse, ainsi que les deux derniers matchs de Ligue des Nations face à l'Angleterre (15 novembre) et le Danemark (18 novembre).

Ça fait du bien d'être de retour

"Ça fait du bien d'être de retour", a déclaré Thorgan Hazard lundi lors d'une visioconférence. "Je suis content parce que ma blessure est finie est je commence à retrouver le rythme tout doucement. J'enchaîne les matchs. J'ai fait deux matchs sur trois lors des trois derniers matchs".

Thorgan Hazard ne pense pas qu'il pourra jouer les trois prochains matchs dans leur intégralité. "Jouer les trois matchs, c'est compliqué. Enchaîner trois fois 90 minutes, ça serait difficile", dit l'international belge. "Les coaches le savent et c'est pour ça qu'ils essaient de prendre un maximum de joueurs, de donner un peu de repos à certains. Ils sont assez intelligents pour ne pas griller les joueurs".

C'est une période compliquée, on enchaîne de tous les côtés

Le triptyque de novembre tombe en outre à un moment très chargé du calendrier. "C'est une période compliquée, on enchaîne de tous les côtés, avec la Ligue des Champions, la Bundesliga et l'équipe nationale, mais on doit faire le boulot", avance Thorgan Hazard. "C'est notre travail, c'est à nous de répondre présent, même si ça ne nous empêche pas de dire que c'est peut-être un peu trop. On a aussi beaucoup de joueurs pour ça, pour pouvoir essayer que tout le monde ait du temps de jeu et de prendre le relais quand un joueur est fatigué. C'est aux joueurs de dire "je suis prêt" quand ils sont en forme pour jouer mais ils doivent le dire aussi s'ils sont fatigués ou s'ils ont des gênes. Il y a d'autres joueurs qui sont là".

Les trois prochaines rencontres des Diables se dérouleront à huis clos à Den Dreef, le stade d'Oud-Heverlee Louvain. Jouer au Stade Roi Baudouin était devenu impossible en raison du couvre-feu en vigueur à Bruxelles, de 22h00 à 6h00. "Je ne pense pas que ça change grand chose", dit Thorgan Hazard. "On était habitué à Bruxelles mais c'est bien de changer de temps en temps. De toute façon, il n'y a pas de supporters. J'ai entendu dire que le terrain de OHL est de très bonne qualité".

COVID-19 en Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 9 novembre ?

 

 

 




 

Vos commentaires