Le président de Lyon accuse le gardien de Saint-Etienne de l'avoir frappé (vidéo)

 
 

Le président de Lyon Jean-Michel Aulas a accusé le gardien de Saint-Etienne Stéphane Ruffier de l'avoir frappé dans le dos après le derby remporté 2 à 1 par l'OL à Geoffroy-Guichard, dimanche.

"Stéphane Ruffier m'a frappé violemment dans le dos à la fin du match", a affirmé Aulas sur Canal+, après le match. "L'un de nos médecins a fait une remarque en rentrant aux vestiaires. Fabrice Grange, qui est un ancien Lyonnais, un ancien de l'équipe de France, a cru bon de devoir frapper notre médecin. Pendant que j'essayais de les séparer, Stéphane Ruffier m'a assené un violent coup dans le dos", a-t-il détaillé dans la vidéo ci-dessous.


Un derby électrique

Le 107e derby entre les deux équipes a été électrique tout du long. Dès avant le match, la tension a été à son comble dans le stade lorsque l'entraîneur des gardien de l'OL, Joël Bats, a accroché une écharpe aux couleurs lyonnaises aux filets d'un des buts, suscitant la vive colère des supporteurs stéphanois, dont certains sont rentrés sur le terrain (vidéo ci-dessous). Le calme est finalement revenu grâce au président du directoire de l'ASSE Roland Romeyer. "Joël (Bats) a eu raison de faire ça", a ensuite commenté Jean-Michel Aulas, qui a justifié le geste en réaction à l'interdiction aux supporteurs lyonnais de se déplacer à Geoffroy-Guichard, décidée par arrêté préfectoral. "On aurait dû porter un brassard noir", a insisté JMA, toujours à ce sujet.




 

Vos commentaires