En ce moment
 

Une équipe de foot décimée dans un crash d'avion: le gardien "belge" Marcelo Boeck a échappé à la catastrophe grâce... à son anniversaire

Une équipe de foot décimée dans un crash d'avion: le gardien

Le gardien N.3 de Chapecoense a un père belge, d'où l'étonnant mélange de son prénom et de son nom. Vu que c'était son anniversaire, il avait pu ne pas accompagner son équipe en finale de la Copa Sudamericana. Il a donc évité l'accident aérien qui n'a laissé que 6 survivants.

Un avion, avec à son bord 72 passagers, dont l'équipe brésilienne de football Chapecoense, et neuf membres d'équipage s'est écrasé lundi soir en Colombie, près de Medellin. Le dernier bilan officiel fait état de 75 morts et six survivants.

On pleure de nombreux joueurs célèbres, dont Cléber Santana, qui évoluait à l'Atletico Madrid jusqu'en 2010.

Le gardien Marcelo Boeck, un Brésilien avec des racines belges (il a la double nationalité grâce à son père), a échappé à la catastrophe. Troisième gardien de l'équipe, il avait été autorisé à ne pas faire le déplacement  pour la finale de la Copa Sudamericana, l'équivalent de notre Europa League.

Selon A Bola, le gardien de 32 ans, qui a évolué durant plus de 4 ans au Sporting Portugal (en tant que doublure de Rui Patricio), n'a pas du voyager car il voulait fêter son anniversaire. C'est ce qu'a fait savoir son agent.

"Le club lui a donné la permission de ne pas voyager. Ce fut un grand soulagement dans ce moment de grande tristesse et tragédie. Marcelo a été avec sa famille au stade de Chapecoense, où il a rencontré les autres joueurs qui n'ont pas voyagé. Je lui ai parlé, il est profondément choqué", a-t-il précisé.

Il évolue à Chapecoense depuis le début de l'année 2016, mais n'y est visiblement pas titulaire.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires