En ce moment
 

La chevauchée fantastique de Yannick Carrasco contre le FC Barcelone (vidéo)

La chevauchée fantastique de Yannick Carrasco contre le Barça (vidéo)
© www.twitter.com/ElevenSportsBEf

Dans un match qui pourrait s'avérer crucial pour le titre, le FC Barcelone a été accroché par l'Atlético Madrid (2-2) mardi soir lors de la 33e journée de la Liga. Malgré le 700e but en carrière de Lionel Messi, le Barça a perdu deux nouveaux points et pourrait voir le Real Madrid prendre quatre longueurs d'avance. Titulaire et désigné homme du match, en provoquant les deux penalties de son équipe, Yannick Carrasco a été remplacé à la 85e minute du côté madrilène.

"Il fait du bon travail depuis qu'il est revenu au club", a lâché Diego Simeone, entraîneur de l'Atlético, en conférence de presse. "C'est un effort énorme qu'il devait faire pour revenir, et il l'a fait. On voit le résultat. Il est redevenu le Carrasco que l'on connaissait, vertical, déterminant vers le but adverse. Il a déjà joué un bon match contre Bilbao (1-1 le 14 juin), et aujourd'hui, c'est sans doute son meilleur match depuis qu'il est revenu".

La partie, soutenue et d'un très bon niveau, n'a pas tardé à démarrer. Les Catalans ont ouvert le score sur un corner de Lionel Messi, dévié dans son propre but par Diego Costa (1-0, 11e). Mais les Colchoneros ont hérité d'un penalty provoqué par un très remuant Yannick Carrasco. D'abord arrêté par Marc-André ter Stegen, l'arbitre l'a fait retirer, estimant que le portier allemand avait démarré trop tôt. Saul Nigez, qui a pris le relais de Costa, n'a lui pas tremblé (1-1, 19e). Malgré deux grosses occasions de Lionel Messi (22e, 42e), le score n'a plus évolué avant la mi-temps.

Le capitaine du Barça a ensuite remis les siens sur de bons rails en convertissant un penalty (2-1, 50e). L'Argentin, d'une subtile panenka, a inscrit le 700e but de sa carrière, 630 avec le Barça et 70 avec la sélection nationale argentine. Carrasco, sur un nouveau déboulé, a provoqué un second penalty en poussant Nelson Semedo à la faute. Malgré un tir touché par Ter Stegen, Saul Nigez a une nouvelle fois égalisé pour la phalange de Diego Simeone (2-2, 62e). Laissé sur le banc, le Français Antoine Griezmann est monté au jeu au début des arrêts de jeu. Mais le champion du monde n'a pas pu offrir la victoire aux siens.

Après son partage au Celta Vigo (2-2) samedi, c'est une nouvelle contre-performance pour Quique Setién, dont l'avenir à la tête du Barça est plus que jamais incertain. Les Catalans comptent 70 points et pourrait voir le Real Madrid de Thibaut Courtois et Eden Hazard prendre quatre longueurs d'avance en cas de victoire contre Getafe jeudi.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires