En ce moment
 

Même 'sans' jouer, Henin gagne

Les Mérites sportifs de la Communauté française l'ont récompensée pour la 4e fois.

Justine Henin et Yoris Grandjean (natation) ont été récompensés à titre individuel des Mérites Sportifs de la Communauté française, au Studio 4 du Flagey, mardi à Bruxelles pour la 8-ème édition de cette remise de prix en l'honneur des sportifs francophones.

Henin, qui succède à la cycliste Ludivine Henrion, a été choisie une 4e fois, après 2001 (lors de la première édition), 2003 et 2006. L'ancienne numéro un mondiale a ainsi été récompensée pour l'ensemble de sa carrière, mais aussi pour ses victoires à l'US Open et au Masters de Madrid en 2007.En effet, les Mérites couvrent les exploits de septembre 2007 et septembre 2008.

Grandjean chez les hommes

Grandjean, qui a amélioré les records de Belgique du 50 et 100m libre durant les Jeux de Pékin, a réussi à devancer Kevin Borlée (athlétisme) et Steve Darcis (tennis), cités comme les deux favoris pour l'individuel masculin. L'ancien champion du monde juniors de natation, qui est le premier Belge a être descendu en-dessous des 49 secondes sur la distance reine du 100m libre (48.82), succède au pongiste liégeois Jean-Michel Saive.

Si l'athlétisme n'a pas été récompensé en individuel, il l'a été en collectif, puisque le prix collectif masculin a été attribué au relais olympique du 4x400 mètres, alors que le relais 4x100 mètres, médaillé d'argent à Pékin, a décroché le prix collectif féminin.

Les Mérites espoirs ont couronné le nageur François Heersbrandt et la judoka Charline Van Snick. En outre, le prix de l'éthique sportive a été décerné à l'ASBL BESEP (coaching sportif pour malades atteints de sclérose en plaques) et le prix des télévisions locales a récompensé le pilote de motocross Benoît Pauwels, qui a réussi à terminer les 12 heures de la Chinelle avec son seul bras droit. Enfin, la famille Borlée a été mise à l'honneur grâce au public, qui a plébiscité Olivia comme Coup de coeur féminin 2008 et Kevin pour le même prix, côté masculin.


Vos commentaires