F1: le directeur général Cyril Abiteboul quitte Renault

F1: le directeur général Cyril Abiteboul quitte Renault
Le directeur de Renault Sport F1 Cyril Abiteboul dans le paddock du GP de Monaco, le 26 mai 2019ANDREJ ISAKOVIC
 
F1
 

Le Français Cyril Abiteboul, directeur général et "team principal" de Renault en F1, quitte l'écurie renommée Alpine en 2021 et le groupe automobile, a-t-on appris lundi dans un communiqué.

Pour lui succéder, Laurent Rossi, directeur de la stratégie et du business développement du groupe Renault, est nommé au poste de directeur général de la marque Alpine à compter de lundi, est-il précisé.

Rossi, 45 ans, sera responsable des "activités Alpine Cars, Sport, F1 et compétition" du constructeur français, qui doit également participer au Championnat du monde d'endurance (WEC) dans la catégorie reine, le LMP1. Il sera rattaché au directeur général du groupe, Luca de Meo.

En septembre 2020, tout juste arrivé à la tête du constructeur français, M. de Meo avait annoncé une réorganisation du groupe autour de quatre marques pour viser une meilleure qualité des produits et des marges plus élevées.

Toutes les activités en sports mécaniques sont désormais placées sous le nom Alpine, comme en Formule 1 où le bleu-blanc-rouge doit remplacer le jaune et noir de Renault.

La marque Alpine est célèbre dans l'histoire du sport automobile français et international pour s'être assurée de nombreux succès, notamment en rallye dans les années 1970.

Cette nomination intervient quelques jours avant la présentation par M. de Meo, jeudi, d'un nouveau plan stratégique pour Renault.

Cyril Abiteboul, 43 ans, avait intégré Renault en 2001 et y a passé la plus grande partie de sa carrière, hormis un passage à la tête de l'écurie de F1 Caterham de 2012 à 2014. C'est lui qui a présidé au retour de la marque au losange en F1 en tant que constructeur (et pas seulement motoriste) en 2016.

Son départ pourrait permettre à l'actuel directeur exécutif de Renault en F1, le Franco-Polonais Marcin Budkowski, de prendre les rênes de l'écurie, alors que l'Italien Davide Brivio, dirigeant à succès en MotoGP, est pressenti au sein de l'organigramme de l'équipe.

 




 

Vos commentaires