En ce moment
 

Tennis: Un dernier "Fedal" et Federer s'en ira

Tennis: Un dernier "Fedal" et Federer s'en ira
La légende suisse du tennis, Roger Federer, lors d'une rencontre à Wimbledon, le 1er juillet 2021 à LondresGlyn KIRK
 
 

Comme espéré, voire rêvé, Roger Federer disputera l'ultime match de sa carrière vendredi avec Rafael Nadal, non pas en adversaire mais en équipier de double lors de la première journée de la Laver Cup à Londres.

"Participer à ce moment historique sera quelque chose d'incroyable et d'inoubliable", a avoué Nadal.

Car pour le Suisse de 41 ans, vainqueur de 20 titres en Grand Chelem, ce sera le dernier match de l'une des plus prestigieuses carrières tous sports confondus.

Les deux grands rivaux de ces quinze dernières années seront côte à côte pour représenter l'équipe Europe face à la paire américaine composée de Jack Sock et Frances Tiafoe qui représenteront l'équipe Monde.

"Je suis super impatient et j'espère qu'on passera un bon moment et qu'on gagnera le match, on verra. J'espère que le public nous soutiendra énormément", a glissé le Majorquin, qui a laissé transparaître l'émotion qui l'habite déjà avant les adieux à son rival.

"Ce sera un type de pression différent, après toutes les choses formidables qu'on a partagées sur le terrain et en dehors", a-t-il reconnu.

Federer et Nadal ont écrit en 40 affrontements (24 victoire à 16 pour l'Espagnol), dont certains légendaires, le feuilleton le plus passionnant de l'histoire du tennis.

"C'est l'un des joueurs, si ce n'est le joueur, le plus important de ma carrière et je suis très reconnaissant de pouvoir jouer avec lui", a d'ailleurs insisté Nadal qui est, à 36 ans, détenteur du record de 22 titres du Grand Chelem après ses victoires cette année à l'Open d'Australie et à Roland-Garros.

- "Un dernier double" -

Mais Federer, dont la blessure au genou droit est devenue insurmontable, a annoncé la semaine dernière qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de la Laver Cup, une exhibition dont il est à l'origine et qui oppose une équipe Europe, sous le capitanat de Björn Borg, à une équipe Monde, sous capitanat de John McEnroe.

"Je me prépare pour un dernier double", avait-il annoncé mercredi, alors que le nom de son partenaire n'était pas encore officialisé.

Sock et Tiafoe, qui auront le redoutable honneur de clore la carrière du maître, mesurent leur chance mais restent détendus et concentrés.

"Je suis très impatient de jouer contre ces petits jeunes qui montent", a plaisanté le récent demi-finaliste de l'US Open.

"Cela promet d'être une une soirée plus que culte et je suis fier d'y être. On va profiter du moment mais on ne retiendra pas nos coups, désolé Roger", a renchéri son coéquipier.

"Tout le monde voudrait disputer ce match. Il n'y a pas grand-chose de plus excitant que ça, que de faire partie de l'histoire", a même admis leur capitaine, John McEnroe, assurant qu'il avait dû tirer à pile ou face le partenaire de Sock, spécialiste du double.

Federer espèrera finir sur une note moins triste que son dernier match, une défaite en quarts à Wimbledon 2021, où le Polonais Hubert Hurkacz lui avait infligé un terrible 6-0 dans le troisième et dernier set de la rencontre.

"Je suis évidemment nerveux de ne pas avoir joué depuis si longtemps, j'espère être compétitif", avait-il avoué mercredi.

Attendue mais redoutée, l'annonce de la retraite du Maître marque le début de la fin d'une époque bénie du tennis et du sport en général.

Car depuis son premier titre du Grand Chelem, à Wimbledon en 2003, Federer a marqué le tennis par son talent et son élégance, mais il a également entraîné dans son sillage les phénomènes Rafael Nadal et Novak Djokovic. À eux trois, ils ont raflé 63 des 77 derniers Majeurs.

Le plus âgé, Federer est le premier à tirer sa révérence. La carrière de Nadal ne tient plus qu'à un fil: celui de la douleur plus ou moins supportable qui émane de son pied gauche. Djokovic, lui, à 35 ans, ne semble pas sur le chemin de la sortie. Mais son refus du vaccin anticovid lui a fait marquer le pas dans la course aux titres du Grand Chelem: il a été empêché cette année de participer à l'Open d'Australie, où il détient le record de neuf titres, et à l'US Open où il s'est imposé trois fois. Il a remporté à Wimbledon son 21e Majeur, mais n'est pas sûr de pouvoir retourner à Melbourne en janvier.


 

Vos commentaires