Paris-Roubaix: Terpstra dompte tous les favoris dans un final à suspense (vidéo)

 
 

Niki Terpstra a remporté en solitaire Paris-Roubaix, la "reine des classiques" cyclistes, dimanche. Terpstra, qui s'était classé troisième l'année passée, a signé la moyenne la plus rapide de l'époque moderne, à plus de 45 km/h.

Le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick Step) a remporté dimanche la 112e édition de la grand classique cycliste Paris-Roubaix. Sorti tout seul, à 6,3 km de l'arrivée, d'un groupe de onze coureurs comprenant tous les favoris dont deux équipiers (Boonen et Stybar), il a résisté jusqu'au bout. Il s'est imposé avec 20 secondes d'avance sur l'Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano), 2e, qui a gagné le sprint sur le vélodrome de Roubaix, et le Suisse Fabian Cancellara (Trek), lauréat l'an dernier, 3e.

Boonen a dynamité la course mais n'a pas tenu jusqu'au bout

Sep Vanmarcke (Belkin) a pris la 4e place, le Tchèque Zdenek Stybar (Omega Pharma-Quick Step), la 5e, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale), la 6e, le Britannique Geraint Thomas (Sky), la 7e, le Néerlandais Sebastian Langeveld (Garmin Sharp), la 8e, le Britannique Bradley Wiggins (Sky), la 9e, et Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step), la 10e. Le quadruple lauréat de l'épreuve avait dynamité la course mais n'a pas réussi à aller au bout.

Terpstra avait pris la 3e place l'an dernier et 5e en 2012. Il est le sixième Néerlandais à s'imposer dans "l'Enfer du Nord", le premier depuis Servais Knaven en 2001. Il signe à 29 ans le plus beau de ses 17 succès professionnels, le 4e en 2014.

Terpstra offre au manager Patrick Lefevere un 12e succès dans Paris-Roubaix au terme des vingt dernières éditions.




 

Vos commentaires