Accueil Actu Belgique Politique

Chypre: 33 arrestations après des heurts dans un camp de migrants

La police chypriote a arrêté 33 personnes après des heurts entre migrants originaires d'Afrique et de Syrie dans le principal centre d'accueil de l'île méditerranéenne, ont annoncé mardi les autorités.

La police anti-émeutes a fait usage lundi soir de gaz lacrymogènes pour disperser plusieurs dizaines de personnes qui se battaient dans le camp d'accueil pour demandeurs d'asile de Pournara, près de Nicosie, selon l'agence de presse chypriote CNA.

Huit migrants ont été légèrement blessés dans cette rixe et ont été brièvement admis à l'hôpital, a précisé à l'AFP la police.

Ce camp, déjà saturé, a doublé sa capacité d'accueil à 2.000 personnes pour faire face à une augmentation notamment d'arrivées de migrants syriens en provenance du Liban depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que les responsables des violences seraient expulsés du pays.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes des violences.

En octobre 2022, des heurts opposant différentes communautés avaient provoqué un incendie dans le camp, sans faire de victimes.

L'île est l'un des points d'entrée pour l'Europe des réfugiés sur la route de l'exil, originaires principalement d'Afrique et du Moyen-Orient.

Les autorités affirment être en première ligne face aux flux migratoires, alors que les demandeurs d'asile représentent 6% des 915.000 habitants de la République de Chypre.

La République de Chypre n'exerce son autorité que sur la partie sud de l'île, son tiers nord échappant à son contrôle depuis son invasion en 1974 par la Turquie.

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 26.995 demandes d'asile sont en attente de traitement sur l'île.

À la une

Sélectionné pour vous