Accueil Actu Belgique Elections 2024

EN DIRECT: suivez le débat entre Georges-Louis Bouchez et Raoul Hedebouw

Bouchez-Hedebouw : les meilleurs ennemis ? Le débat est à suivre en direct sur RTL tvi et RTL play.

En direct

Bouchez-Hedebouw : les meilleurs ennemis
Fermeté et sanction

Selon le président du MR, il faut de la "fermeté et des sanctions". "La police de proximité passe à côté de jeunes qui trafiquent de la drogue et on leur dit de ne pas intervenir", ironise Georges-Louis Bouchez.

La sécurité

Le MR a proposé de mettre l'armée dans la rue à Bruxelles, ce qui a été refusé par le gouvernemment. Ce n'était pas une bonne idée selon Raoul Hedebouw. "Ce qu'il faut, c'est renforcer la police judiciaire fédérale. Prendre le problème à la source, au port d'Anvers. Car il manque de moyen."

Réponse de Bouchez

"Le PTB est le parti de la taxe et du baratin", a répliqué Georges-Louis Bouchez. "Si vous ramenez la pension à 65 ans, vous mettez en faillite notre système de pension et vous empêchez nos enfants d'avoir des pensions dans le futur. Nous voulons prendre en compte la pénibilité du travail."

La pension à 65 ans?

Le PTB ne montera dans le gouvernement qu'avec un projet de repasser la retraite à 65 ans. "Le MR a décidé de faire travailler les gens jusqu'à 67 ans. 40 ans de carrière doivent également suffire."

 

Notion de richesse

"Aujourd'hui les plus riches sont énormément taxés", dit Georges-Louis Bouchez. "Tout le capital est taxé. Et avec le modèle de mr. Hedebouw, c'est la classe moyenne qui va payer."

Raoul Hedebouw dit que le "petit capital est taxé mais les riches sont exonérés. C'est toujours les petis qu'on va faire payer."

Fiscalité

"Il faut baisser l'impôt", indique Georges-Louis Bouchez. "Prenons moins d'impôt à ceux qui travaillent."

"La Belgique est un enfer fiscal pour les travailleurs et un paradis pour les ultra-riches", lance le président du PTB. "Nous voulons un changement dans la philosophie de la fiscalité."

Question de rémunération

"Vous percevez 18.000 euros brut par mois comme répsident de parti, c'est beaucoup trop", dit Raoul Hedebouw.

"Vous percevez comme tous les députés 7500€", lance Georges-Louis Bouchez. "C'est la grande arnaque que vous faites croire aux gens."

"On ne nous fera pas taire"

"Nous sommes un parti démocratique et nous allons faire changer la Belgique dans les mois à venir", dit Raoul Hedebouw.

Un cordon sanitaire autour du PTB?

"On a aujourd'hui un cordon sanitaire autour de l'extrème-droite", dit Georges-Louis Bouchez. "Mais ça doit être pareil pour l'extrème gauche. Aucun régime d'extrème-gauche n'a respecté les valeurs démocratiques."

"C'est grâve ce que j'entends", réplique Raoul Hedebouw.

"Le MR est le mouvement des riches"

Première punchlines de Raoul Hedebouw. Pour lui, le MR est "le mouvement des riches".

Le parti socialiste le meilleur ennemi?

Georges-Louis Bouchez annonce que Raoul Hedebauw est "le vrai représentant de la gauche." Le président du PTB indique que son ennemi, c'est "les idées de droite".

Le débat dans 15 minutes

D'ici quelques instants, aux alentours de 19h25, le débat entre Raoul Hedebouw et Georges-Louis Bouchez débutera. Une rencontre cruciale à quelques semaines des élections.

L'avant-match

Alors que notre dernier Grand Baromètre les annonce au coude-à-coude à Bruxelles, les deux leaders francophones sont face à face sur le plateau de RTL tvi ce mercredi dès 19h20. Si tout semble séparer l'hennuyer libéral du communiste liégeois, leurs parcours ne sont pourtant pas si éloignés.

Tous les deux sont en effet orignaires de fiefs socialistes. Le président de la gauche radicale est issu d'une famille d'ouvriers sidérurgistes de Herstal, tandis que l'homme fort du MR est le fils d'indépendants du borinage, tout les prédestine à première vue à rejoindre les rangs du PS, omniprésent dans leur région. Mais, il n'en sera rien.

Ce qui les oppose

Mais si les parallèles entre le parcours de l'un et de l'autre demeurent nombreux, les divergences le sont tout autant. Au-delà des huit années d'âge qui les séparent, la liste des écarts idéologiques et politiques semble elle aussi relativement longue : taxe sur la fortune, le chômage, l'enseignement, les politiques sociales. Sur de nombreux dossiers, le conservateur libéral n'a pas hésité à s'opposer farouchement au communiste révolutionnaire. Preuve s'il en faut de ces dissensions. Les deux leaders se sont récemment violemment affrontés sur la question du conflit israélo-palestinien. Des thématiques clivantes sur lesquelles risquent de s'affronter les deux hommes

Ce qui les rassemble 

Il reste pourtant bien une chose qui rassemble ces deux personnalités, c'est leur communication tonitruante. Adeptes du coup d'éclat médiatique, les deux présidents de parti n'ont pas leur langue dans leur poche. C'est bien connu. Une stratégie claire permettant dans le cas du MR de répéter à tout-va son slogan de campagne : "50 nuances de gauche. Et nous". Et, de l'autre côté, une manière pour le PTB d'attaquer les partis au pouvoir comme le PS qui laisserait la formation de gauche radicale sur le carreau.

Bouchez-Hedebouw : les meilleurs ennemis ? Le débat est à suivre en direct ce soir dès 19h20 sur RTL tvi et RTL play.

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • VIVA CUBA !!!!!

    paul leboulanger
     Répondre