Accueil Actu Belgique Société

Baisse du pouvoir d'achat: voici les solutions du PTB

RTL info se mobilise cette semaine pour vous aider à lutter contre la baisse du pouvoir d'achat. Parmi les nombreux reportages, nous avons aussi posé des questions concrètes à des experts et au monde politique. Cette fois, c'est au tour du PTB de proposer ses solutions. 

Quel engagement prenez-vous pour améliorer, si vous êtes élu, le pouvoir d'achat des Belges ?

Pour nous, il y a besoin d’une véritable rupture au niveau social. Nous nous engageons à rompre avec la politique actuelle des différents gouvernements qui mènent à ce qu’une toute petite minorité de grandes fortunes soit toujours plus riche tandis que les gens s’appauvrissent. Il y a de l’argent en Belgique, avec des multi-millionnaires et des multinationales qui ne paient quasiment pas d’impôt. Il est temps que ces richesses reviennent plus aux travailleurs et travailleuses qui les produisent.

Quelle est LA mesure que vous ne lâcherez pas une fois assis à la table des négociations ?

Il faut absolument mettre fin au blocage salarial (prévu par la loi de 1996). Le Ministre socialiste Pierre-Yves Dermagne a signé des arrêtés royaux limitant l’augmentation des salaires à 0,4 % puis 0 % [pour 2023 et 2024, ndlr]. Le résultat, c’est que les marges bénéficiaires des multinationales sont encore plus élevés que sous le gouvernement Michel. En tant que parti de gauche, il est inacceptable de bloquer les augmentations de salaires et de laisser s’envoler les bénéfices des entreprises.

Quelle est votre mesure pour faire baisser l'inflation en Belgique ?

Cela commence par mettre la TVA à 0% sur l’alimentation et faire baisser les accises sur l’énergie et le carburant. Mais plus fondamentalement, il faut aussi bloquer les prix. De plus en plus d’études ont démontré que les augmentations de prix viennent principalement des profits des multinationales. Même le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne ont été obligés de reconnaître cette réalité. Limitons ces bénéfices, plafonnons par exemples les prix de l’énergie. C’est une bonne solution à la fois pour les travailleurs et les ménages, mais aussi pour les indépendants et l’économie. Pourquoi devrions-nous se ruiner pour financer les profits records d’Engie-Electrabel ou de Total et Shell ?

Si vous êtes dans un gouvernement, votre parti reviendra-t-il sur l'indexation automatique des salaires ?

L’indexation des salaires est une magnifique conquête de la classe travailleuse. Nous pensons qu’il faut plutôt renforcer ce mécanisme. Il y a trente ans, le gouvernement Dehaene (composé des socialistes et des chrétiens-démocrates) a décidé de retirer les carburants du panier… Quand on voit l’explosion des prix à la pompe, il est absurde de ne pas prendre en compte les carburants quand on parle du pouvoir d’achat. Si on veut réformer l’indexation des salaires, cela doit être pour la renforcer, pas pour la déforcer.

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Paroles, paroles, paroles ...

    Valentin Desmet
     Répondre
  • Mettre l' état au régime sec et fini d'être sur le podium des pays les plus taxés avec une population pas trop heureuse . Le PTB pas une solution car se refuse de devoir agir et ne plus pouvoir juste parler .

    Philibert Bernard
     Répondre
  • " il est absurde de ne pas prendre en compte les carburants quand on parle du pouvoir d’achat." J'espère qu'il entend par là le prix NET des carburants, car si on enlève les taxes et accises, on est loin de ce qu'on paye à la pompe !

    roger rabbit
     Répondre