Accueil Actu Belgique Société

La Flandre veut protéger ses festivaliers: des contrôles viseront les propriétaires qui louent leur maison durant les festivals

Des contrôles ciblés de l'office du tourisme flamand, Toerisme Vlaanderen viseront cet été les propriétaires qui louent leur jardin ou leur maison à proximité des festivals tels que Pukkelpop ou Tomorrowland, préviennent vendredi les journaux du groupe Mediahuis.

"Quiconque propose un logement contre rémunération sur une plateforme de réservation est tenu de le signaler à Toerisme Vlaanderen depuis que le décret sur l'hébergement est entré en vigueur en 2017", explique le responsable du département Logement chez Toerisme Vlaanderen, Geert Martin.

Cette obligation doit garantir au locataire un séjour en toute sécurité. Celui qui ne déclare pas son logement ou qui n'est pas en ordre en matière de sécurité incendie risque un arrêt de ses activités ou une amende, menace Toerisme Vlaanderen.  

Depuis que le décret flamand de 2017 régit ce pan de l'économie 2.0, plus de 6.000 propriétés privées ont été inspectées. Ces vérifications ont abouti à deux amendes administratives et à 111 ordres de cessation.  

Toerisme Vlaanderen invite les bailleurs à non seulement faire enregistrer leur(s) bien(s), mais aussi à demander gratuitement un agrément: "Ceux qui veulent faire agréer leur hébergement peuvent aussi se voir attribuer un classement par étoiles. Ces étoiles permettent de promouvoir les locations sur les sites de réservation". Il y a actuellement 27.854 gîtes enregistrés en Flandre, dont 6.576 sont agréés. Sur ces 6.576 hébergements, 4.647 bénéficient d'un classement par étoiles.

À lire aussi

Sélectionné pour vous