Accueil Actu Belgique Société

La ministre de la Défense sur TikTok malgré les risques d'espionnage: est-ce inconscient? "Je n'ai pris aucun risque"

Ludivine Dedonder, ministre de la Défense était l'invitée de 7h50 ce matin sur Bel RTL. Antonio Solimando l'a notamment questionnée sur sa présence sur le réseau social TikTok malgré le danger que cela représente – des informations en seraient soutirées par le gouvernement chinois – et étant donné son poste de ministre fédérale. 

"Je suis bien consciente des risques et c'est pour ça que, justement, je n'ai pris aucun risque. L'application TikTok est installée sur un téléphone spécifiquement dédié à cette application. Il n'y a pas d'interactions possibles avec des données personnelles ou des données du département, comme c'est la règle d'ailleurs pour les militaires. On leur interdit de mettre l'application TikTok sur un téléphone professionnel, sur un téléphone de service. Il n'y a pas de risque de sécurité puisque nous avons pris les précautions pour ça. Mais vous savez, je suis d'autant plus consciente des risques que c'est moi qui ai donné l'impulsion pour mettre en place une composante cyber, parce qu'on sait que c'est une menace très importante aujourd'hui, peut-être même la première menace pour la sécurité d'un pays. Vraiment, c'est mal me connaître que de penser que je puisse prendre des risques en agissant de la sorte".

"Pourquoi y être ?", lui a alors demandé Antonio Solimando. La ministre partage notamment des vidéos d'elle faisant de la chute libre ou encore en costume de carnaval. Il lui a demandé si c'était vraiment utile de figurer sur ce réseau social. 

"Et pourquoi vous ne dites pas : une autre où je réponds aux questions par rapport à la guerre en Ukraine ? Une autre où je visite des installations ? TikTok, c'est plus de 3,5 millions de personnes en Belgique. C'est parfois l'unique canal d'information pour certains jeunes. Alors évidemment, c'est un autre style, il faut une accroche, et cette accroche, ce sont des vidéos un peu plus dynamiques, un peu plus décalées, mais c'est l'accroche pour pouvoir ensuite entretenir une relation et pouvoir répondre aux questions"

Et apparemment, cela fonctionne. La ministre déclare avoir été interrogée à un match de foot par un jeune qui la suit sur TikTok, "et c'était relatif à la situation géopolitique. Comme quoi, il y a quand même un intérêt et on ne peut pas laisser ces jeunes avec une seule source d'informations"
 

 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Reste-t-il quoique ce soit à espionner dans la défense belge à part les contacts avec les autres pays de l'Otan? A part quelques F16 et une brigade d'intervention, ........... Consultez les sites internet concernant l'état de nos forces armées.

    Jean-Luc Rolland
     Répondre
  • Nous, ils nous ordonnent et on doit obéir. Qu´elle en fasse autant.

    Jacqueline Chauvier
     Répondre
  • Nous, si nous n´obéissons pas aux ordres des politiques, nous sommes sanctionnés. Pourquoi pas elle ?

    Jacqueline Chauvier
     Répondre