Accueil Actu Belgique Société

Les files s'allongent chez les garagistes pour l'installation des pneus hiver: les changer soi-même, une bonne idée?

Les retardataires se pressent pour faire installer leurs pneus hiver sur leur véhicule. Chaque année, beaucoup attendent le dernier moment avant de les faire placer alors que ces pneus auraient déjà été utiles ces dernières semaines.

Chaque année, il faut attendre les premiers flocons pour voir les files s’allonger devant les garages spécialisés. "Avec un jour ou deux jours de neige par an, les gens ont peur", estime un jeune automobiliste.

On a beau prévenir qu’il ne faut pas s’y prendre en dernière minute, "On n’est pas très prévoyants, on est comme tout le monde. C’est comme les cadeaux de Noël, on met les pneus neige à la dernière minute", avoue une jeune femme.

Quand faut-il mettre les pneus hiver ? 

Dans un garage bruxellois, une vingtaine de mécaniciens changent chaque jour les pneus d’environ 200 voitures. C’est l’engorgement. "Il faut vraiment qu’il y ait un coup de gel pour que cela réveille chez les gens l’envient de mettre leurs pneus hiver alors qu’il faudrait les mettre un peu plus tôt entre le 15 octobre et début novembre", indique Pierre Boonen, monteur de pneus.

Et les pneus quatre saisons, la solution ? 

Changer ses pneus deux fois par an, ce n’est pas une obligation légale. Il existe d’ailleurs la solution du pneu quatre saisons, plus polyvalent mais aussi du coup souvent plus cher. "C’est destiné à une tranche de la population qui fait peu de kilomètres parce que c’est un compromis. C’est un bon pneu mais c’est un compromis. Ce n’est pas le meilleur des pneus été et ce n’est pas le meilleur des pneus hiver, donc c’est un peu une bonne à tout faire", estime le garagiste. 

Les pneus évoluent en permanence 

Evidemment avec la hausse des prix de l’énergie, ceux des pneus ont également flambé. Alors que faut-il faire pour avoir ses pneus moins cher ? On peut par exemple un jeu de roues de remplacement et faire le changement soi-même, mais attention on ne s’improvise pas garagiste pour autant. "Très souvent, il y a les petits trucs à savoir. Il faut réinitialiser les capteurs de pression. Il y a plein de choses à savoir. En plus, chez un professionnel, on vous serre les roues avec une clef dynamométrique. Il y a pas mal de procédures que nous suivons pour éviter des problèmes", assure le monteur de pneus.

Mais qu’il soit quatre saisons, d’été ou d’hiver, les pneus s’usent ou crèvent et doivent être changés. Les constructeurs rivalisent en recherche et en développement pour mettre au point des nouveaux produits qui nous permettront peut-être d’éviter ces changements onéreux. On pense notamment au pneu increvable sans air, tout-terrain à l’huile de soja ou qui respire. Le pneu n’a pas fini d’évoluer.

À la une

Sélectionné pour vous