Accueil Actu Belgique Société

One Chip Challenge: ce dangereux défi sur les réseaux sociaux a précipité un ado de Waremme aux urgences

Le One Chip Challenge est un défi dangereux qui circule sur les réseaux sociaux. Il consiste à manger une chip extrêmement pimentée et filmer sa réaction. Un élève de l'Institut Saint-Louis de Waremme a terminé aux urgences après l'avoir testée. 

Bouche en feu, gorge irritée et visage transpirant : l'adolescent de 14 ans se précipite au local des éducateurs. Avec quelques amis, il vient d'avaler une chip plutôt épicée, réalisée à base du Carolina Reaper, le piment le plus fort au monde. 

"L'élève tremblait, et donc on a appelé les parents et donc finalement, ils sont passés à l'hôpital. Rien de bien grave, mais enfin, quand même un état interpellant", explique Christophe Kersten, directeur de l'Institut Saint-Louis. 

Pour en avoir le cœur net, le directeur a décidé de tester lui aussi ces chips épicées et ne peut désormais que la déconseiller. 

"Il est vrai que j'ai testé, c'était pour voir ce que ça faisait, et c'est vrai, je confirme que c'est très épicé et très irritant pour la langue. Par conséquent, c'est quand même à déconseiller, j'imagine que ce n'est pas très bon pour la santé", ajoute Christophe Kersten. 

Sur le réseau social TikTok, le One Chip Challenge pousse de nombreux adolescents à se filmer en train d'en manger. La direction de cette école de Waremme a prévenu les parents des élèves et leur demande de rester vigilants. 

"C'était relativement idiot de manger des chips très épicées sans savoir réellement ce qu'on faisait donc on invite à la prudence et on invite à ne pas reproduire ce genre d'acte", dit encore le directeur. 

Selon les professionnels de la santé, relever ce défi n'est pas sans risques. Il y a un mois, un adolescent américain en est décédé. 
 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • la prochaine c'est se foutre une betterave dans le cul et faire hian !!... qu'est qu'on s'emmerdait avant !

    paul leboulanger
     Répondre
  • Selon les professionnels de la santé, relever ce défi n'est pas sans risques. Il y a un mois, un adolescent américain en est décédé... Alors qu'il suffirait "simplement" d'interdire la vente de ce truc..! Mais manifestement, c'est l'agro-alimentaire qui fait les lois, ses lois..!!

    Gérard G
     Répondre