Accueil Actu Belgique Société

Un dommage collatéral inattendu: la mutinerie de Wagner fait grimper le prix du gaz en Europe

Le prix du gaz naturel en Europe a bondi de 13% lundi, à la suite de la brève rébellion du groupe paramilitaire Wagner le week-end dernier, qui a ajouté une couche de nervosité aux craintes d'approvisionnements dans un marché déjà volatil.

En un mois, le prix du gaz naturel en Europe a augmenté de 30%. Selon le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, le prix du gaz naturel a grimpé de plus de 13% pour atteindre près de 37 euros le mégawattheure.

"Le risque géopolitique russe est désormais considérablement plus élevé qu'avant le week-end", a expliqué Tom Marzec-Manser, un analyste du bureau d'information ICIS à Londres.   Bien que la dépendance au gaz russe en Europe ait considérablement diminué, les Russes restent un important fournisseur de gaz naturel liquéfié (GNL).  

Le rouble, la monnaie russe, s'est effritée lundi matin face au dollar, atteignant son niveau le plus bas depuis 15 mois. Cette année, le rouble a déjà perdu près de 13% de sa valeur vis-à-vis du dollar américain.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Tout ça c'est voulu, il faut faire crouler l économie et ruiner le peuple.on saura pourquoi au fur et à mesure des événements.

  • Depuis le début de la guerre, on apprend que notre gaz viendrait exclusivement de là, et personne n'a rien fait pour ne plus dépendre d'eux. Voilà ce que les spéculateurs veulent nous faire croire !

    roger rabbit
     Répondre