Accueil Actu

Coronavirus: la perte de l'odorat et du goût comme symptôme à prendre au sérieux (vidéo)

Nous vous parlions cette semaine de cette étude qui tentait d’établir le lien entre le coronavirus et la perte de l’odorat ou du goût. Sven Saussez, médecin ORL et chercheur, coordonne cette étude pour l’Université de Mons. Il vient de publier ses conclusions.

Est-ce que vous avez établi un lien entre ces symptômes et la maladie?

D’abord je voudrai donner des informations concernant l’étude qui a été réalisée. C’est une étude qui concerne 14 hôpitaux à travers l’Europe. 416 patients ont été inclus, 416 patients infectés par le Covid-19, mais qui ont des formes légères à modérées. Les gens qui ont des formes sévères sont hospitalisés avec de l’oxygène ou en soins intensifs.

Ce qui apparaît clairement de cette étude, c’est qu’il y a un pourcentage très élevé d’anosmie. Nous ne pouvons pas encore communiquer les chiffres précis de cette étude qui sera publiée dans les prochains jours. Mais nous pouvons déjà dire que l’anosmie doit être impérativement considérée comme un symptôme spécifique de la maladie à Covid-19.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

L’anosmie est donc bien la perte de l’odorat et du goût. Est-ce que vous pouvez nous dire comment elle survient et à quelle vitesse?

En réalité, il y a différentes catégories de patients. Nous avons des patients qui développent une anosmie le plus souvent avec d’autres symptômes de la maladie comme la fièvre, comme la toux, comme de la fatigue, des douleurs musculaires. Et cette anosmie survient au même moment que les symptômes ou après les symptômes. Mais il semble qu’il y ait un faible pourcentage de patients qui développent uniquement l’anosmie et les troubles du goût sans aucun autre symptôme.

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

Que doit-on faire si on remarque ces symptômes chez soi?

Revient de cette étude clairement un premier message: nous voudrions que l’anosmie brutale et récente au cours des trois dernières semaines fasse partie des symptômes caractéristiques de la maladie. (On ne parle pas ici de ceux qui souffrent d’anosmie depuis des années.)

Comme recommandation, nous proposons que ces patients anosmiques soient isolés d’eux-mêmes, qu’ils décident de s’isoler à la maison. Bien sûr, ils doivent téléphoner à leur médecin traitant pour en discuter et l’isolement de 7 jours semble le plus raisonnable.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

À la une

Sélectionné pour vous