Accueil Actu Monde International

Décès à 95 ans de la médecin et activiste anti-sida chinoise Gao Yaojie

Gao Yaojie, une gynécologue devenue la plus célèbre activiste anti-sida de Chine avant de s'exiler aux Etats-Unis, est décédée à New York à l'âge de 95 ans, a-t-on appris auprès d'un de ses proches.

La Dr Gao s'est éteinte à son domicile de New York dimanche, a déclaré à l'AFP Andrew Nathan, un éminent sinologue qui gérait ses affaires aux Etats-Unis.

La Dr Gao s'était installée à New York en 2009, après avoir été harcelée pendant des années par les autorités chinoises pour avoir dénoncé l'ampleur de l'épidémie de sida, liée au commerce du sang, dans la province du Henan (centre).

Elle s'était rendue compte qu'un grand nombre de paysans pauvres avaient contracté le virus du sida en vendant leur sang lors de collectes non-hygiéniques approuvées par le gouvernement.

Alors que les autorités locales tentaient d'étouffer le scandale, la Dr Gao avait commencé à acheter des médicaments et des fournitures de base à ses frais pour soigner les malades.

Les experts estiment qu'au moins un million de personnes, dans la seule province du Henan, ont contracté le VIH dans le cadre du commerce du sang.

Gao Yaojie était devenue l'une des militantes les plus virulentes pour faire connaître le sort des malades du sida en Chine et avait reçu une reconnaissance internationale pour son travail.

La Chine a fini par reconnaître l'ampleur de la crise en 2001, et a même décerné un prix au Dr Gao trois ans plus tard. Mais en 2007, les autorités l'avaient assigné à résidence pour l'empêcher de se rendre aux Etats-Unis afin de recevoir un prix des mains de Hillary Clinton, alors sénatrice américaine.

Pékin avait fini par céder et par la laisser partir, après une intervention de Mme Clinton auprès du président chinois de l'époque, Hu Jintao.

À la une

Sélectionné pour vous