Accueil Actu

Nouveaux sports autorisés à l'extérieur: le coronavirus se transmet-il par la transpiration?

La Belgique a entamé son déconfinement. Il se déroulera sur plusieurs phases s'étalant pour l'instant jusqu'au 8 juin. L'élargissement de la pratique du sport figure parmi les mesures prises pour la première étape ayant débuté le lundi 4 mai. L'activité physique et sportive en extérieur est permise avec non plus une mais deux personnes au maximum et certaines activités auparavant interdites sont de nouveau autorisées. L'occasion de se défouler et d'aller transpirer un peu à l'extérieur.

Mais, "le Covid-19 s’attrape-t-il avec les gouttes de sueurs?" demande Mariella via notre bouton orange Alertez-nous. Le site d'information des autorités Info-coronavirus.be précise que le coronavirus se propage "de personne à personne par de petites gouttelettes provoquées par la toux ou les éternuements", il ne fait pas mention de la sueur. 

Le virus a toutefois été repéré dans d'autres fluides corporels comme le relève le docteur Yves Van Laethem, porte-parole de la lutte contre le Covid-19 : "On sait que dans le tube digestif il peut y avoir du virus, donc dans les selles. Tout ce qui sort de la bouche également car cela passe avec des fluides, de la salive donc il peut y avoir du virus dedans. Il peut aussi passer à un certain moment dans le sang".

Rien ne montre que le virus transite par la transpiration

Mais tous les liquides corporels ne contiennent pas forcément de virus : "Il n'y a pas de transmission gynécologique, pas de transmission par le lait maternel. Pour la sueur, je ne sais pas si l'étude a été faite mais on ne voit pas comment ce serait possible car le virus se transmet par voie respiratoire. À ma connaissance, pour aucun virus, même Ebola, la dengue ou encore la grippe, la transpiration n'a été vectrice".

Il reste tout de même primordial de maintenir une distanciation sociale en particulier lors de la pratique du sport car si la transpiration ne transmet pas le virus, les gouttelettes qui se propagent lorsqu'on respire sont projetées plus loin lors d'efforts physiques. Ces gouttelettes peuvent facilement se retrouver sur des surfaces ou des objets que l'on peut par la suite toucher et porter au visage en se touchant le nez, la bouche ou les yeux.

Ainsi, "le risque de contamination peut être réduit en se touchant le moins possible le visage et en veillant à une bonne hygiène des mains", rappelle le site d'information du centre de crise.

> CORONAVIRUS en Belgique: toutes les infos

Vous avez des questions pratiques sur le coronavirus ou une mesure du (dé-)confinement? Vous pouvez :

-        Appeler le 0800/14.689

-        Consulter la page questions/réponses de Info-coronavirus.be

À la une

Sélectionné pour vous