Accueil Actu Régions Hainaut

Le complexe de jardinage Famiflora à Mouscron placé sous scellés: plusieurs infractions ont été constatées ces derniers mois

Le complexe commercial Famiflora a été placé sous scellés jeudi matin par le parquet de Charleroi, a indiqué l'autorité judiciaire en après-midi confirmant une information de plusieurs médias. Plusieurs infractions, urbanistiques et environnementales, étaient constatées depuis plusieurs mois.

La police mouscronnoise est intervenue jeudi matin au complexe de jardinage Famiflora rue Jules Vantieghem à Mouscron. Des scellés ont été placés sur les portes du magasin sur décision judiciaire du parquet de Charleroi. Selon l'autorité judiciaire, plusieurs infractions ont été constatées depuis plusieurs mois, sans que rien ne change.

"Au départ, il y a eu des infractions urbanistiques et des ajouts non repris sur le permis initial. On a par exemple l'extension d'un parking, le placement de serres et d'abris de jardin, la création d'une friterie, l'extension du restaurant sur 500 mètres carrés et tout cela sans permis. Il y avait eu des discussions avec la commune et la région pour régulariser le tout, mais cela n'a pas abouti", a précisé Amélie Di Vincenzo, substitute du procureur de Charleroi. Le parquet de Charleroi a menacé, à deux reprises, l'établissement spécialisé dans le jardinage d'un placement sous scellés. "Quand le dossier est arrivé sur mon bureau, il y a un an, j'ai encore eu des discussions avec les responsables pour parvenir à une solution. À deux reprises, j'ai menacé l'établissement d'un placement sous scellés."

Des infractions environnementales ont, entre-temps, été constatées. "Il y a eu des installations qui ne sont pas couvertes, cette fois-ci, par le permis environnemental. Par exemple, il y a un captage d'eau qui capte plus que ce que son permis autorise, des véhicules se garent juste à côté alors que c'est interdit. Sans oublier un incinérateur de déchets qui est également là sans permis."

La non-conformité de l'installation électrique est le dernier point ayant poussé le parquet de Charleroi à agir sur place. "L'installation électrique n'est pas conforme et il y a également un problème concernant le plan de sécurité incendie. Toute structure commerciale doit en avoir un et, ici, il n'y a aucun rapport émanant d'une zone de secours pour la conformité. Le dernier rapport mentionnait encore des problèmes qui n'ont pas été résolus. Il n'était plus possible de continuer comme ça, alors que nous arrivons dans une période de l'année où une forte affluence est attendue", a détaillé le parquet de Charleroi.

Le complexe de jardinage restera fermé jusqu'à nouvel ordre. "Il est difficile de dire combien de temps peut durer cette situation. La balle est désormais dans le camp des responsables du commerce", a conclu la substitute du procureur.

À la une

Sélectionné pour vous