Accueil Actu Régions Liège

Une véritable institution disparaît à Mortier: après 62 ans d'existence, Jeannine ferme définitivement son commerce

C'est une véritable institution à Mortier, dans l'entité de Blegny en province de Liège. Au centre du village, juste en face de l'église, se trouve un petit commerce qui existe depuis 62 ans. Jeannine l'a ouvert avec ses parents en 1961, mais il ferme ses portes ce mardi 31 janvier... La gérante, prend sa retraite à 85 ans. En cause ? La conjoncture actuelle (augmentation des prix, crise de l'énergie...) et suite à des soucis de santé. 

 "Je termine, non pas en me réjouissant, et même avec une certaine nostalgie, mais je crois qu'il est temps, à l'heure actuelle de m'arrêter... Vu la conjoncture, je crois que c'est le moment", confie Jeannine Clerdent.

Pour les clients, cela va évidemment laisser un grand vide dans le village. "Jeannine, c'est le monument de Mortier. Il n'y a plus que Jeannine, et Mortier va malheureusement être un petit peu triste sans le petit commerce, les échanges, etc. qui venaient se faire. La patience qu'elle a avec les gens qui venaient s'asseoir sur la chaise et qui écoutent...", souligne Nelly, une fidèle cliente. 

Les habitants du village de Mortier, mais aussi de tous les villages environnants, venaient régulièrement s'approvisionner chez Jeannine. Avec la fermeture du commerce de Jeannine, c'est toute une activité de quartier qui s'éteint. Une problématique qui concerne de plus en plus de villages. "Nous avons la même situation avec d'autres villages, où les commerces locaux et de proximité, c'est-à-dire les endroits où on crée du lien social indépendamment du produit ou service que l'on va chercher, disparaissent petit à petit", regrette Marc Bolland, bourgmestre de Blegny.

Ce mardi soir, jour de fermeture officielle, les associations de quartier et les autorités communales organisent un petit événement pour célébrer cette figure emblématique du village. Les organisateurs attendent près de 200 personnes.

À lire aussi

Sélectionné pour vous