En ce moment
 
 

Course contre la montre pour sauver une ville anglaise menacée par la rupture d'un barrage

(Belga) Plus d'un millier de personnes ont été évacuées d'une petite ville du centre de l'Angleterre où des services d'urgence tentaient vendredi d'empêcher l'effondrement d'un barrage, après de fortes pluies.

Un hélicoptère de la Royal Air Force a déposé vendredi 400 sacs d'une tonne chacun d'agrégats de sable, de gravier et de pierre dans la partie endommagée du barrage Toddbrook, tandis que 150 pompiers ont été déployés pour pomper l'eau du réservoir. Le gouvernement britannique a lancé un avertissement "grave d'inondation -- danger de mort" pour la zone située juste en-dessous du barrage. Whaley Bridge, dans le Derbyshire, se trouve à la lisière du parc national de Peak District, à 26 kilomètres de la ville de Manchester. "Mes pensées vont à ceux qui ont dû quitter leurs maisons et à tous ceux qui sont affectés", a déclaré le Premier ministre Boris Johnson. "Les premiers secours, les ingénieurs et les équipes de la RAF (Royal Air Force) travaillent 24 heures sur 24 pour réparer le barrage", a-t-il assuré. Selon l'assemblée du Derbyshire, la plupart des personnes évacuées ont trouvé refuge chez des proches. Le réservoir Toddbrook date du 19e siècle et contient près de 1,3 million de tonnes d'eau. "C'est une situation critique", a dit Julie Sharman, responsable de l'exploitation du Canal and River Trust, qui gère le réservoir. Le niveau d'eau du réservoir a réduit d'au moins 20 centimètres dans la nuit, a-t-elle précisé. Si le barrage s'effondre, "il va tout détruire, il y a une école juste au pied du réservoir, il y a un parc avec des enfants juste au pied du réservoir, et toutes les boutiques...", s'est inquiété Martin, un résident de 56 ans de Whaley Bridge. "Et la voie ferrée se trouve aussi au pied (du barrage), et je viens d'apprendre qu'ils ont arrêté tous les trains", déplore-t-il. "Si on sort de la ville, on ne peut pas y rentrer de nouveau, on est pratiquement coupé (du monde)", raconte-t-il. Selon le chef adjoint de la police du Derbyshire, Kem Mehmet, plus d'un millier de personnes ont été évacuées des zones qui seraient immédiatement inondées en cas de rupture du barrage. "Comme il y a toujours un risque que le barrage s'effondre, veuillez rester à l'écart de la zone", a-t-il averti. (Belga)

Vos commentaires