En ce moment
 

Des cours d'eau à sec et une circulation des bateaux qui risque d'être paralysée à cause de la sécheresse: "Nous allons envisager le scénario critique"

  • Canicule: des mesures doivent être prises pour les cours d

  • Canicule: certains cours d

 

La chaleur qui ne faiblit pas a des conséquences: le niveau de nos cours d'eau ne cesse de baisser.

La sécheresse de ces dernières semaines cause pas mal de soucis au niveau des cours d'eau chez nous. Leur niveau ne cesse de baisser. Certains petits cours d'eau sont déjà à sec, principalement dans le Hainaut.

Mais ailleurs aussi la situation risque de devenir compliquée. Si le temps ne change pas, la circulation des bateaux risque d'être complètement paralysée.

Une cellule de crise va se réunir lundi. "Nous allons envisager le scénario critique qui serait de dire qu’il ne va plus pleuvoir d’ici le 31 août avec comme question, qu’est-ce que cela va engendrer comme conséquence? En fonction de cela, on prendra les dispositions techniques qui s’imposent. La première chose qui pourrait arriver est une restriction du tirant d’eau donc les péniches pourront toujours circuler mais peut-être un peu moins chargée pour que le renfoncement soit moindre dans le canal", explique Paul De Wille, directeur du centre régional de crise de Wallonie, au micro de notre journaliste Florent Tondeur.

"On ne lâche plus de kayaks"

Sur les plus petites rivières, les activités touristiques liées à l'eau souffrent également. Comme chez les loueurs de kayaks... "Cette sécheresse ne doit plus durer trop longtemps car ça devient catastrophique pour d’autres choses que le kayak", confie Stéphane Marin, qui loue des kayaks le long de l’Amblève.

Il a dû arrêter ses activités. "On est mis au courant de minute en minute et ici, on est arrivé au seuil où on ne lâche plus de kayaks. Pour nous, c’est fermé. On a été très loin dans la saison par rapport à certains collègues", conclut-il.

Vos commentaires