En ce moment
 
 

De Crem ne se déclare toujours pas candidat à la présidence du CD&V mais présente un texte

De Crem ne se déclare toujours pas candidat à la présidence du CD&V mais présente un texte

(Belga) Le ministre fédéral de l'Intérieur en affaires courantes Pieter De Crem ne s'est pas (encore) déclaré candidat à la présidence du CD&V. Il a toutefois rédigé et diffusé un texte sur Facebook pour baliser l'avenir de son parti.

"Le CD&V doit évoluer d'un parti politique classique, fondé sur une collaboration intense avec la société civile classique, vers une union démocratique sur base d'une appartenance et d'un engagement individuel", écrit M. De Crem dans le texte qui figure sur sa page Facebook. Selon ce dernier, le CD&V ne peut donc plus être une simple interprétation des opinions propres aux organisations de la société civile ou dresser une liste électorale composée de représentants de ces mêmes organisations. "Dans la nouvelle réalité sociale mondialisée, le CD&V ne peut plus (seulement) se replier sur les organisations piliers. Au lieu de cela, dans le cadre d'une union démocratique, les mains doivent être tendues vers de nouveaux mouvements sociétaux, des organisations bénévoles, des communautés philosophiques et non uniquement vers sa propre base", écrit le ministre CD&V. Par ailleurs, De Crem, considéré comme un représentant de l'aile droite du parti, ne veut pas pour autant abandonner les racines chrétiennes du parti. Selon lui, le CD&V doit "se profiler encore plus comme un parti de valeurs". Les députés Katrien Partyka, la première à s'être lancée dans l'arène, et Vincent Van Peteghem se sont, eux, déjà déclarés candidats à la présidence. En entrant au gouvernement flamand, pour être chargé du Bien-Être, Wouter Beke a renoncé à la présidence du CD&V qu'il occupait depuis près d'une décennie. Les candidatures, ouvertes à tous les membres du parti, doivent être introduites avant lundi. (Belga)

Vos commentaires