En ce moment
 
 

Le Manneken-Pis endimanché dans un costume contre les violences faites aux femmes

(Belga) Le Manneken-Pis a été habillé dimanche matin avec son nouveau costume en soutien à la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

Une banderole portant le message "Say No to Violence" a été attachée sur la grille devant la fontaine. Le costume est fait dans un textile orange à base de soie, une matière féminine qui joue sur la transparence. Il est composé d'une veste, d'un pantalon, de chaussures et d'un cercle entourant la tête en symbole d'unité des genres. Pour l'occasion, le Manneken-Pis a également mis du rouge à lèvres de couleur orange, assorti à sa tenue. La créatrice belge Gioia Seghers, qui a confectionné son costume, a voulu mêler les identités masculines et féminines dans un esprit d'unité. En habillant le "ketje de Bruxelles" de ce costume, elle exprime l'espoir qu'elle place dans l'éducation des nouvelles générations. Cette tenue, de la couleur emblématique de la campagne des Nations Unies "Orange the World - #HearMeToo", a été offert au Manneken-Pis, samedi, à l'hôtel de Ville de Bruxelles, par l'agence des Nations Unies pour les droits des femmes et le European Women's Lobby. Isabelle Kempeneers, vice-présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique, a rappelé lors de cet événement que 33 femmes ont été victimes de féminicides depuis le début de l'année en Belgique, soit proportionnellement huit fois plus qu'en France, que huit plaintes pour viol sont déposées chaque jour et qu'un couple sur huit est confronté à des violences d'ordre psychologique. Elle a ajouté que selon les organisations de terrain, 80% des recommandations de la convention d'Istanbul ne sont pas suivies, ou le sont mal, par la Belgique. (Belga)

Vos commentaires