En ce moment
 

Une centaine de Bruxellois ont parodié les retrouvailles de Lehman Brothers à la Bourse

(Belga) En réaction à la soirée de retrouvailles d'anciens de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers prévue samedi soir à Londres, une cinquantaine de membres du collectif bruxellois "Désorceler la Finance", d'artistes et de militants ont parodié cette rencontre en fin de journée devant la Bourse de Bruxelles. Au total, plus d'une centaine de personnes ont pris part à l'événement.

Cette mobilisation répond à l'appel citoyen "ByeBye TINA (There is no alternative)", qui incite à organiser des événements entre le 15 septembre et le 31 octobre pour parler des effets de la finance ces dix dernières années. Deux grandes banderoles ont été accrochées sur le bâtiment bruxellois. Elles portaient les messages "Crisis made them even richer" et "Breaking the spell of finance". Des participants habillés en costumes ont notamment endossé le rôle des banquiers et ont réalisé une danse de pingouins. Ils ont également fait mousser du champagne devant une pièce montée apportée par des serveuses dans un carré VIP. D'autres participants dans la foule arboraient des photos de personnes se faisant expulser de leurs maisons ou de lieux dévastés par la pollution ou la sécheresse. Des chansons ont été détournées, notamment "La place des grands hommes" de Patrick Bruel. Un des faux banquiers a pris la parole en expliquant que de nombreux de ses collègues de Lehman Brothers continuent à travailler dans le secteur financier, malgré leur part active dans les excès qui ont conduit à la crise de 2008. "On voulait montrer que la finance ne s'arrête pas à la crise financière et que cet amas d'argent abîme notre monde", explique Aline Fares, militante spécialisés dans les sujets de la finance. "Depuis dix ans, les choses ont continué de la même manière parce qu'il n'y a pas eu de prise en main de ce sujet. On n'a pas osé y aller. Ca paraît loin et compliqué, mais si on ne s'en saisit pas, ça va être de pire en pire. De nombreuses associations organisent des rendez-vous autour de la crise financière". (Belga)

Vos commentaires