En ce moment
 
 

Affaire Nethys: le parquet demande un renouvellement du mandat d'arrêt à l'encontre de Stephane Moreau et Pol Heyse

 
 

Le parquet fédéral a demandé un renouvellement du mandat d'arrêt à l'encontre de Stéphane Moreau et Pol Heyse, mercredi matin devant la chambre du conseil de Liège. Le parquet invoque le risque de collusion des deux anciens administrateurs de Nethys. Les avocats, eux, plaident pour une libération sous conditions de leur client.

Après trois heures de plaidoirie face à la chambre du conseil de Liège, les avocats des M. Moreau et M. Heyse se sont adressés mercredi vers 13h00 à la presse. Le parquet a annoncé vouloir renouveler la demande de mandat d'arrêt à l'encontre des deux hommes. Stéphane Moreau continue de contester l'ensemble des chefs d'accusation à son encontre.

La solution, selon la défense, serait la remise en liberté sous conditions: "Il est expédiant de solliciter une libération sous conditions avec l'interdiction de prendre contact avec une série de personnes. L'enjeu est de savoir si le fait d'imposer des conditions à la mise en liberté, l'interdiction de prendre contact directement ou indirectement avec les personnes qui doivent encore être entendues est suffisant pour éviter tout risque de collusion. Dans la mesure où il y a peut-être une quarantaine de personnes qui doivent être entendues, c'est déjà prêter beaucoup de pouvoir à M. Moreau de croire qu'il pourrait influencer toutes ces auditions. Je crois aussi que toutes les personnes qui savent qu'elles vont être interrogées dans le cadre du dossier Nethys n'auraient guère d'intérêt et d'envie de rencontrer M. Moreau prochainement," a indiqué Me Masset, l'avocat de Stéphane Moreau.

Du côté de Me Buyle, l'avocat de Pol Heyse, la demande est la même: "Enfin nous sommes sortis d'une justice de l'ombre, pour une justice contradictoire où chacun a pu s'exprimer. Nous avons pris la parole et avons demandé que le mandat d'arrêt ne soit pas renouvelé. M. Heyse conteste les faits, mais en ce qui concerne les éléments de droits, nous pensons aujourd'hui qu'il n'y a aucun élément qui font craindre des risques de collusion ou de disparition des pièces."

Les deux hommes, anciens administrateurs de Nethys, sont accusés d'abus de biens sociaux et détournement par personne exerçant une fonction publique. Stéphane Moreau est également inculpé de faux, d'usage de faux et d'escroquerie. Les deux anciens administrateurs de Nethys sont écroués à la prison de Lantin depuis dimanche. La chambre du conseil devrait rendre son verdict mercredi après-midi sur le maintien ou non de Stéphane Moreau et Pol Heyse en détention préventive.




 

Vos commentaires