En ce moment
 
 

Vous n'aurez bientôt plus à chercher vos pièces de 1 et 2 centimes pour payer: l'arrondi devient OBLIGATOIRE

Vous n'aurez bientôt plus à chercher vos pièces de 1 et 2 centimes pour payer: l'arrondi devient OBLIGATOIRE
©PIXABAY

Chercher l'appoint dans son porte-monnaie pour de petites sommes sera bientôt de l'histoire ancienne. Le 1er décembre, les commerces devront arrondir aux 10 ou 5 centimes inférieurs ou supérieurs. Concrètement, il ne pourra plus vous être demander à la caisse de payer 27,64€. Le montant sera arrondi à 27,65€. Une mesure mise en place pour diminuer autant que possible l'utilisation des pièces de 1 et 2 centimes. 

Il était déjà possible pour les commerçants d'arrondir les prix depuis 2014 mais cela deviendra obligatoire dès le 1er décembre. Une mise en pratique d'une loi approuvée par la commission de l'Economie de la Chambre le 19 mars dernier.

Les commerçants ne devront pas arrondir systématiquement au montant supérieur

L'arrondi devra toujours se faire sur le montant total des achats et ne concernera que les paiements en liquide. Il n'est toutefois pas question de tout arrondir à l'unité supérieure. Les montants se terminant par 1 et 2 cents seront arrondis vers le bas (0 cents), ceux terminant par 3 et 4 cents seront arrondis vers le haut (5 cents), ceux terminant par 6 et 7 arrondis à 5 et ceux terminant par 8 et 9 vers le haut (10 cents).

Face à cette nouvelle règle, commerçants et clients restent partagés. Pour Maxime Dumoulin cela ne pose aucun problème. Selon ce gérant d'un bar à café "cela ne change rien en fait. Limite, ça m'arrange parce que c'est énormément de monnaie et de toute façon les prix étaient plus ou moins ronds. En tout cas à 10 cents."

Pour d'autres, il est impossible d'arrondir le prix des produits à la carte. C'est le cas pour les produits dont le prix est calculé au poids par exemple. Grégory, gérant d'un magasin de fruits et légumes, s'adapte : "C'est positif pour tout le monde je pense. On devra moins compter de monnaie le soir en rangeant la caisse. Et de toute façon le client ne demande pas souvent pour avoir sa petite monnaie, en général."

Arrondir les prix est une bonne chose pour bon nombre de consommateurs mais certaines craintes subsistent. "Il faut que les commerçants jouent le jeu et qu'ils arrondissent vers le bas ou vers le haut quand il le faut, il faut que ça s'équilibre mais je n'y crois pas trop", précise Jean-Michel.

Les pièces de 1 et 2 centimes ne disparaîtront pas pour autant. Elles pourront toujours servir pour payer 5 centimes par exemple ou surtout pour compléter les tirelires de l'opération pièces rouges de Bel RTL.

Vos commentaires