En ce moment
 

Bientôt la fin d'un gros malaise? Une vingtaine d'anciens collaborateurs belges du régime nazi reçoivent une pension très avantageuse…

Bientôt la fin d'un gros malaise? Une vingtaine d'anciens collaborateurs belges du régime nazi reçoivent une pension très avantageuse…

Personne ne l'ignore: une poignée d'anciens combattants belges (on ignore leur nom et leur grade) se sont engagés auprès de l'armée allemande en 39-45. Leurs noms et adresses sont tenus secrets depuis lors.

La chambre a voté une résolution pour que les identités soient révélées, afin de pouvoir mettre fin à la pratique. Le parlement va voter la semaine prochaine pour la faire avancer, ou pas.

Une pension très avantageuse…

En effet, chaque mois, Berlin leur verse une pension, qui peut aller jusqu'à 1.275 euros. Cette pension choque en particulier les victimes ou descendant de victime du nazisme. D'autant que cette rente est 10 à 20 fois supérieure aux indemnités touchées par les déportés ou les travailleurs forcés.

Il y a aussi une injustice fiscale: les pensions des victimes de guerre sont taxées, mais pas celle des collaborateurs.


38.000 personnes à l'origine

Olivier Maingain est le député à l'initiative de la proposition de résolution. "Puisque les autorités allemandes ne communiquent pas les noms des bénéficiaires, la fiscalité ne peut être imposée sur ces rentes".

Maingain voudrait que l'Allemagne donne le nom de la vingtaine de personnes encore en vie et concernées par cette pension. Elles étaient 38.000 au total…

Vos commentaires