En ce moment
 
 

Cafés et restaurants frappés de plein fouet par la crise du coronavirus: que réclame l'Horeca pour survivre?

Cafés et restaurants frappés de plein fouet par la crise du coronavirus: que réclame l'Horeca pour survivre?
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Le Conseil national de sécurité a fixé une réouverture à partir du 8 juin, mais aucune décision n'a encore été prise. Même si cela se produit, les dommages encourus sont toujours énormes, affirment les fédérations.

L'horeca subit une perte de chiffre d'affaires de 47 millions d'euros par jour en raison de la crise liée au coronavirus, rapporte lundi matin De Standaard, se basant sur un chiffre calculé par le département de recherche de Comeos. La Fédération du commerce demande des mesures de soutien supplémentaires, sans quoi "nous nous dirigeons vers un cimetière social", souligne-t-elle. 

> CORONAVIRUS en BELGIQUE: les dernières infos

En attendant de pouvoir rouvrir, le secteur horeca demande plusieurs mesures de soutien. Ces dernières permettraient au secteur de respirer.

Voici les différentes mesures demandées:

- Décréter l’état de catastrophe naturelle sanitaire pour leur secteur

- Appliquer la TVA à 6%

- Accorder le chômage économique pour force majeure jusque fin 2020 au minimum

- Exonérer le secteur des charges sociales, là aussi jusque fin 2020 au minimum

- Autoriser la déductibilité fiscale en frais des notes TVA à 100%

 




 

Vos commentaires