En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique - DERNIÈRES INFOS: les universités francophones restent fermées jusqu'à la fin juin

 
CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique continue sa propagation et nous entamons une seconde semaine de confinement en Belgique pour lutter contre le Covid-19. Pays confiné, contrôles et amendes aux contrevenants... A travers notre fil CORONAVIRUS DIRECT, vous retrouverez les dernières principales informations quant à la propagation de la maladie en Belgique.

Suivez ici tout au long de la journée l'évolution de la situation liée au coronavirus en Belgique aux mesures visant à limiter sa propagation et à soigner les malades aigus le plus efficacement possible.

CORONAVIRUS DIRECT

> BILAN JOURNALIER (CLIQUEZ ICI)

L'enseignement des universités francophones virtuel jusqu'à la fin du quadrimestre

Le Conseil des recteurs francophones (Cref) annonce lundi que l'ensemble des universités francophones "ont unanimement décidé de poursuivre leur enseignement sous forme virtuelle jusqu'à la fin du quadrimestre", soit le 30 juin. La décision a été prise après une réunion de coordination organisée par la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny.

Les universités sont passées à un mode d'enseignement à distance depuis un peu plus d'une semaine. "Outre l'aspect protecteur de la mesure, elle permet une planification sereine dans la continuité en évitant les problèmes d'un retour hypothétique, et à une date inconnue, vers l'enseignement en présentiel", souligne le Cref dans un communiqué. L'enseignement à distance avait été généralisé le 16 mars et s'étendait initialement jusqu'au 5 avril.

Les universités espéraient reprendre un mode d'enseignement plus classique à la rentrée des vacances de Pâques, prévues du 6 au 19 avril. Toutefois, il semble que le confinement risque d'être prolongé au-delà du congé printanier. "Il est déjà hautement probable qu'il sera alors toujours pour le moins déconseillé, pendant plusieurs semaines encore, de réunir physiquement de grands groupes", relèvent les recteurs francophones.

Jusqu'au 30 juin, les étudiants devront dès lors suivre leurs cours de manière virtuelle, rejoignant ainsi une décision prise vendredi dernier par les universités néerlandophones. Concernant l'organisation des examens, "il est encore prématuré de prendre des décisions", relève le Cref, mais "toutes les universités se fixent comme but de clôturer le deuxième quadrimestre, en ce compris les évaluations, sans déroger significativement au calendrier initialement prévu", soit le 30 juin. "Cela permettra de maintenir le calendrier de la seconde session et de démarrer l'année académique 2020-2021 en laissant les problèmes actuels derrière nous", conclut le Cref.

En 2019, la Belgique a détruit son stock de masques FFP2... sans le remplacer

L'an dernier, la Belgique a procédé à la destruction d'un stock stratégique de plusieurs millions de masques de protection de type FFP2 qui étaient parvenus à leur date de péremption, mais sans procéder à leur renouvellement par souci d'économie, rapporte lundi Le Vif sur son site internet. Cliquez ici pour plus de précisions.

Plusieurs centaines de rapatriements organisés par les Affaires étrangères

Plusieurs centaines de ressortissants belges bloqués à l'étranger en raison des restrictions de déplacement imposées par de nombreux pays à la suite de la pandémie de Covid-19, ont déjà regagné la Belgique, a indiqué lundi soir le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin.

Plusieurs centaines de Belges en vacances dans les îles Canaries (Espagne) regagnent dès à présent la Belgique sur plusieurs vols affrétés par le gouvernement belge, dont le premier (un Airbus A321 de location qu'utilise le ministère de la Défense) a décollé hier/dimanche. "La Belgique organisera plusieurs autres vols de rapatriement cette semaine", précise le ministre dans un communiqué. Plusieurs centaines de Belges ont également pu revenir au pays depuis la Tunisie, grâce à une initiative belge avec l'appui de l'Union européenne, a ajouté M. Goffin (MR), confirmant une annonce faite à la mi-journée par la Commission européenne.

PS, Ecolo/Groen, cdH et N-VA réclament une campagne massive de dépistage

Le PS, Ecolo/Groen et le cdH, mai aussi la N-VA, ont réclamé lundi l'organisation dès que possible d'une campagne massive de dépistage du coronavirus, alors que la Belgique, confrontée à une pénurie de réactifs, ne pratique actuellement ces tests que sur les patients en proie à des complications.

La qualité de l'air s'est fortement améliorée en quelques jours: conséquence du coronavirus ou de la météo?

La qualité de l'air s'est fortement améliorée depuis samedi, constate la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) qui attribue ces bons résultats au confinement imposé pour enrayer la propagation du coronavirus mais aussi aux conditions météorologiques favorables. Plus d'infos: cliquez ici.

Les institutions de soins toujours en manque de matériel médical

Les coupoles francophone et néerlandophone des établissements de soins, Santhea et Zorgnet-Icuro, rappellent lundi que de nombreuses institutions ont besoin de matériel médical en raison de l'épidémie de coronavirus. Elles ne souffrent pas uniquement d'une pénurie de masques, mais également de tabliers de protection, de gants ou de désinfectants.

Outre les masques, la fédération fait part d'une pénurie de surblouses, de salopettes ou de combinaisons intégrales, de lunettes de protection, de bonnets ou charlottes, de tabliers stériles, de solutions hydroalcooliques ou encore de désinfectants de sol et de surface. "Ces pénuries restent d'actualité", confirme Valérie Victoor, conseillère générale de Santhea qui représente des hôpitaux, des maisons de repos et d'autres établissements de soins en Wallonie et à Bruxelles. "L'arrivée de masques annoncée par les autorités constitue déjà une bouffée d'oxygène, mais ça ne met pas fin aux problèmes de stocks. Les besoins concernant d'autres types de matériel doivent aussi être anticipés". "Les maisons de repos ne sont pas équipées comme les hôpitaux, elles ont un besoin urgent de matériel supplémentaire", ajoute Margot Cloet, directrice générale de la coupole néerlandophone Zorgnet-Icuro. Beaucoup d'hôpitaux signalent également un besoin de respirateurs USI et anesthésie, qui permettent la prise en charge de patients infectés par le coronavirus, poursuit Santhea.

Difficile de respecter les mesures sur chantier selon la FGTB: le syndicat demande de se limiter aux travaux indispensables (cliquez ici)

Un premier sans-abri testé positif au coronavirus au Samusocial (cliquez ici)

Un millier de masques déjà produits dans les prisons

Environ un millier de masques ont déjà été produits dans les ateliers des prisons belges, indique la direction générale des établissements pénitentiaires lundi. Ceux-ci sont destinés au personnel des prisons. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les chauffeurs routiers se plaignent de la paperasse

Les entreprises de transport en Belgique déplorent lundi la quantité de documents qu'elles doivent remplir pour permettre à leurs chauffeurs de traverser les frontières, surtout pour se rendre en France, précise Isabelle De Maegt, porte-parole de la Fédération royale belge des transporteurs et des prestataires de services logistiques (Febetra).

La Protection civile se lance elle-même dans la production de gel pour les mains

La Protection civile va elle-même se lancer dans la production de gel désinfectant pour les mains, à destination de la police, des pompiers et de la protection civile elle-même, confirme lundi le cabinet du ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V). Une partie de cette production qui pourrait atteindre 15.000 litres par jour sera distribuée via le Centre de crise à ceux qui en ont le plus besoin.

L'infection au Covid-19 reconnue comme maladie professionnelle pour les soins de santé

L'Agence fédérale des risques professionnels (Fedris) indique lundi que "les personnes atteintes du Covid-19 (diagnostiquées par le test d'un laboratoire) qui travaillent dans le secteur des soins de santé" où, en outre, elles couraient "un risque nettement accru d'être infectées par le virus" peuvent prétendre à une indemnisation pour maladie professionnelle.

Cela concerne les prestataires de services d'ambulance impliqués dans le transport de patients atteints par le nouveau coronavirus, le personnel travaillant dans les hôpitaux (urgence et soins intensifs, services des maladies pulmonaires et infectieuses ou tout autre service où sont admis les patients atteints de Covid-19, ainsi que le personnel qui a effectué des actes diagnostiques et thérapeutiques sur des patients atteints par le coronavirus) et "le personnel travaillant dans d'autres services et institutions de soins où un foyer de Covid-19 s'est déclaré (deux cas ou plus regroupés)". Cela concerne toutes les personnes qui travaillent dans ces services: médical, paramédical, logistique et de nettoyage "et pour lesquelles l'infection peut être liée à leur activité professionnelle". Le régime s'applique également aux élèves et aux étudiants en stage.

Les services de livraison de courses pour le personnel soignant opérationnels

Les services de livraison de courses de Delhaize et de Colruyt pour le personnel soignant de certains hôpitaux du pays sont désormais opérationnels, indiquent lundi les deux enseignes. Celles-ci se sont en effet réparti les établissements hospitaliers intéressés afin de permettre au plus possible de membres de leur personnel de se faire livrer leurs achats près de leur lieu de travail.

Le week-end ensoleillé a donné lieu à trop de rassemblements d'après la police fédérale

La police fédérale ne dispose pas encore de chiffres globaux quant au nombre de PV dressés pour non-respect des règles de confinement, mais certaines tendances se dégagent. Le week-end ensoleillé a ainsi donné lieu à encore trop de rassemblements, indique-t-elle. "Il s'agit d'une question de santé publique", rappelle la police.

La police fédérale ne dispose pas encore des données des contrôles effectués par les 185 zones de police locale du pays. Ce week-end, des infractions ont cependant été constatées, principalement des rassemblements dans les parcs, des tours à vélo en trop grand nombre ou encore des invitations chez des amis, note la police. "Il s'agit d'une question de santé publique. Si on ne craint rien pour soi-même, il faut aussi penser aux autres" et respecter les mesures, plaide-t-elle. "Il n'y a plus de tolérance", insiste le porte-parole du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem. "Des PV sont établis et le parquet poursuivra". De manière générale, "aucun gros incident", n'est cependant survenu.

Les cultivateurs de fruits et légumes demandent la libre circulation des saisonniers

L'association des coopératives horticoles belges (Verbond van Belgische Tuinbouwcoöperaties - VBT) demande à la Commission européenne de garantir la libre circulation des marchandises et des travailleurs saisonniers. Le secteur redoute des récoltes problématiques en raison de la fermeture annoncée des frontières. "Il faut tout faire pour continuer à faire tourner la chaîne alimentaire", indique la VBT.

En Flandre, déjà plus de 2.500 personnes dans la réserve médicale

En Flandre, plus de 2.500 personnes - médecins, infirmiers... - ont déjà répondu à l'appel des autorités en vue de constituer une réserve de personnel médical pour lutter contre le coronavirus, a indiqué lundi le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V).

Cette réserve est constituée de professionnels de la santé pouvant être rappelés en cas de besoin. La liste de volontaires est transmise aux maisons de repos et de soins, aux hôpitaux et aux cercles de médecins généralistes. Les personnes intéressées peuvent toujours se faire connaître via le site www.zorg-en-gezondheid.be/aanmelding-medische-reserve-covid-19.

Six fois plus d'appels en une semaine au numéro d'aide aux entrepreneurs bruxellois 1819

Hub.brussels, l'Agence bruxelloise pour l'accompagnement de l'entreprise, a reçu environ six fois plus d'appels au cours de la semaine dernière via le numéro téléphonique spécial 1819 et via sa propre ligne téléphonique. Depuis le week-end précédent, une trentaine de bénévoles travaillent également au 1819 pour assister les entrepreneurs et commerçants bruxellois depuis l'annonce des mesures de confinement.

Environ 450 appels en moyenne par jour ont été reçus via le numéro 1819 au cours de la semaine dernière, pour des conseils et de l'aide aux entreprises bruxelloises. Depuis l'annonce des mesures de confinement, ce service téléphonique a été largement renforcé. Les consultants répondent aux appels tous les jours de 09h00 à 17h00. Le site www.1819.brussels est mis à jour en temps réel avec l'aide du cabinet de la secrétaire d'État bruxelloise Barbara Trachte, chargée de la Transition économique et de la Recherche scientifique. Le site est une source officielle d'informations validée par les autorités régionales bruxelloises."Nous recommandons aux entreprises de consulter régulièrement le site avant d'appeler le 1819, afin d'optimiser l'intervention des conseillers", a expliqué Françoise Lambotte, directrice du service 1819. Les conseillers notent plusieurs sujets récurrents dans les questions posées, parmi lesquels le maintien de l'ouverture de certaines entreprises, le respect des heures d'ouverture des commerces, le soutien financier possible et le droit aux allocations de chômage.

Faire le plein au Grand-Duché de Luxembourg reste permis mais sous conditions

Le gouverneur de la province de Luxembourg, Olivier Schmitz, a clarifié lundi quelques mesures, dont celle concernant le plein de carburant au Grand-Duché de Luxembourg au regard d'interrogations face aux diverses restrictions prises par les pays voisins dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

"Les pompes à essence du Grand-Duché de Luxembourg restent accessibles à tous ceux qui passent par là pour se rendre au travail et aux résidents frontaliers qui n'ont pas d'offre belge plus proche", précise le gouverneur dans une communication diffusée lundi. "Les frontières ne sont pas fermées. Mais la police peut y organiser des contrôles pour vérifier que vos déplacements sont bien essentiels", ajoute-t-il. Par ailleurs, il est rappelé que les travailleurs transfrontaliers employés au Grand-Duché de Luxembourg doivent se munir d'une attestation remplie par l'employeur (téléchargeable sur le site internet du gouvernement luxembourgeois) et que les déplacements essentiels vers la France doivent également faire l'objet d'une attestation (téléchargeable sur le site du ministère français de l'intérieur).

Concernant les éventuelles courses alimentaires faites en France, "nous vous demandons de privilégier les magasins belges afin de ne pas ajouter un flux vers un pays qui souffre déjà énormément", conclut le gouverneur de la province de Luxembourg.

Le festival Les Nuits Botanique reportées à début octobre

Les Nuits Botanique, qui devaient enflammer Bruxelles du 29 avril au 10 mai, sont reportées au mois d'octobre. La 27e édition du festival musical se tiendra du 1er au 11 octobre prochains.

16.500 masques livrés iront aux dentistes

Parmi les masques buccaux livrés à la Belgique, 16.500 exemplaires du type FFP2 iront aux dentistes pour les soins urgents, a indiqué lundi matin l'association des dentistes flamands (Verbond der Vlaamse Tandartsen - VVT).

> QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE MASQUE "CHIRURGICAL" et MASQUE FFP2 ?

Les coiffeurs demandent la fermeture obligatoire de leurs salons

Un certain nombre de coiffeurs, furieux de ne pas être contraints à la fermeture comme la plupart des commerces non-alimentaires, mettront le gouvernement en demeure si ce dernier ne modifie pas sa politique en la matière.

La SNCB passe en "service de trains d'intérêt national"

Face aux absences pour maladie du personnel des chemins de fer qui se multiplient, la SNCB et Infrabel organisent, à partir de ce lundi, un "service de trains d'intérêt national", qui doit garantir à la clientèle une offre de transport sur l'ensemble du territoire malgré la crise sanitaire du nouveau coronavirus. L'offre ferroviaire est toutefois considérablement réduite. Coronavirus Belgique: voici les détails pratiques sur l'offre de train

Livraison de plus de 6 millions de masques de protection dans notre pays cette nuit

Cette nuit, la Belgique a reçu à nouveau une livraison de plus de 6 millions de masques de protection à Liège. Cette semaine, on attend encore 14 millions de masques chirurgicaux et 1.2 millions de masques du type FFP2.

La zone de police de Bruxelles-Nord a dressé plus de 100 PV en 4 jours

La zone de police de Bruxelles-Nord a dressé, du 19 au 22 mars, 117 PV à l'égard de personnes qui ne respectaient pas l'interdiction de rassemblement. Cinq PV ont également été émis pour des commerces qui ne se pliaient pas à la mesure de fermeture. Cinq personnes ont par ailleurs été arrêtées administrativement pour non respect des normes de restriction.

Les mesures du Conseil national de sécurité sont entrées en vigueur le 18 mars à midi.

Les salons de coiffure devront fermer à Bastogne

Le bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen, a pris dimanche un arrêté visant à ordonner la fermeture des salons de coiffure situé sur le territoire communal dès lundi 12h00, annonce la ville de Bastogne dans un communiqué. (lire l'article complet)

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir la maladie Covid-19

 

 

Vos commentaires