En ce moment
 
 

L'inexpérience à l'origine des accidents de la route

Selon une enquête, l’inexpérience serait à l’origine de deux accidents sur trois impliquant de jeunes conducteurs, notamment concernant les accidents de nuit. Un constat qui amène Touring à demander une meilleure formation des apprentis conducteurs.

Touring a estimé que l'examen de conduite était trop facile, en Belgique, et en a profité pour dénoncer la possibilité d’obtenir son permis sans même avoir suivi au moins une heure d’auto-école, voire sans n’avoir jamais roulé de nuit pour plus d’une personne sur deux.

"La conduite de nuit est très spécifique"

Ce manquement a été confirmé par André Bastin, dirigeant d’une autoécole à Bruxelles: "Il est évident que la conduite de nuit est très spécifique, et il est évident qu’apprendre à rouler en journée quand on est calme et reposé permet de progresser plus vite dans sa formation. Le fait de rouler la nuit, qui plus est lorsqu’il pleut… les marquages se voient moins bien, et il y a bien sur le fait que le conducteur qui roule la nuit est bien entendu plus fatigué", a-t-il confié.

Nos voisins plus prévoyants

Touring rappelle qu'en Allemagne ou en Autriche, la formation se déroule  en plusieurs phases: il y est impossible de passer son permis sans avoir roulé sur autoroute, ainsi que dans l'obscurité, ce qui permet à nos voisins allemands d'avoir de meilleures statistiques que nous en matière d’accidents de la route mortels.

Dernière preuve de l'inexpérience, et du manque de confiance en eux et en la route des conducteurs de moins de 24 ans en Belgique: dans une étude menée par Touring, un jeune sur cinq pense qu'il raterait son permis s'il devait repasser l'examen demain!

Vos commentaires