En ce moment
 
 

Le chalet de l’hôtel de police de Charleroi remplacé par deux tonnelles pour protéger les policiers… du soleil?

Après l'attaque de deux policières de Charleroi il y a 12 jours, certains s'étaient étonnés que la garde devant l'hôtel de police s'effectuait dans un chalet pas très sécurisé. Aujourd'hui, celui-ci a été remplacé.... par des tonnelles. Un dispositif qui ne serait pas plus efficace en termes de sécurité.

Deux tonnelles sont installées en lieu et place du chalet pour abriter les policiers. "Au moins ils sont protégés... du soleil", s’amuse une passante. Un nouveau dispositif qui peut paraître inadapté. Même si une allée de grillages et des blocs de béton sont installés pour la sécurité.

Les tonnelles permettent au moins de voir et de prévoir d’éventuels actes suspects, mais elles ne sécurisent pas. "La problématique ne vient pas principalement des tonnelles mais elle vient au départ de la situation de la tour.  Il n’y a pas de protection tout autour. Donc, ils font avec les moyens du bord. Avec peu de moyens, ils essaient de faire un minimum de sécurité mais bon, ça fait mauvais genre", lance Patrick François, permanent syndical CGSP Police de Charleroi, au micro d’Aurélie Henneton.

Ce syndicaliste comprend qu’il y avait urgence au lendemain de l’attaque contre les deux policières mais il pense que des cabines de la police fédérale seraient plus adaptées. Ce nouveau dispositif est provisoire. Une construction permanente devrait voir le jour. "Ca nous rassure parce qu’au moins on aura une barrière physique. Maintenant, il y a des délais qu’on ne peut pas maîtriser. Donc combien de temps faudra-t-il? Les marchés, puis après la réalisation des travaux: six mois, un an… Ça c’est quand même problématique", juge le permanent syndical CGSP. Quant à la police de Charleroi, elle ne souhaite pas s’exprimer sur les dispositifs de sécurité.

Vos commentaires