En ce moment
 
 

Les masques Avrox, distribués par les autorités fédérales, pourraient être toxiques: le ministère de la Santé demande de ne plus les utiliser

Le ministère de la Santé fait marche arrière:
 
 

Les masques Avrox, distribués par les autorités fédérales via les pharmacies notamment, doivent être analysés afin d'exclure un risque de toxicité les concernant. En attendant les résultats, le ministère de la Santé demande à la population de ne plus les porter.

N'utilisez plus les masques distribués gratuitement par les autorités fédérales. C'est la consigne donnée par le ministère de la Santé. Confirmation donnée par le cabinet de Frank Vandenbroucke ce mercredi à RTLINFO.

Mardi soir, dans son avis, le conseil supérieur de la santé a relevé quelques soucis par rapport à l'utilisation de ces produits de la société luxembourgeoise Avrox. Selon des révélations de nos confrères de la RTBF, le tissu avec lequel ils sont fabriqués contiendrait des nanoparticules d'argent et de dioxyde de titane nocifs pour les voies respiratoires lorsqu'elles sont inhalées.

Suite à cette alerte, le ministre Franck Vandenbroucke a commandé une étude supplémentaire à Sciensano. Mais les résultats risquent de tomber dans plusieurs mois. Dès lors, en attendant et par précaution, l'exécutif demandent aux pharmacies de suspendre la distribution de ces masques si elles en ont encore et aux citoyens de ne plus utiliser ceux qu'ils détiendraient.

Au total, la Belgique avait commandé 15 millions de pièces via un contrat qui avait fait la controverse. La justice avait d'ailleurs ouvert une enquête sur les conditions d'attribution à une société luxembourgeoise de ce marché public portant sur l'achat de ces millions de masques en tissu lavable.

masque-3

masque-2




 

Vos commentaires