La réglementation en matière d'installation de chauffage se durcit: votre ancienne chaudière devra être remplacée

Ce premier janvier, la réglementation en matière d’installation de chauffage se durcit. De nouvelles normes sont entrées en vigueur depuis ce premier janvier. L’idée est de favoriser l’utilisation de chaudières moins polluantes et moins énergivores.

Les chaudières deviendront moins polluantes et plus économiques en 2015. La directive Ecodesign vise à réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre et autant en consommation d’énergie. Les particuliers devront désormais favoriser l’installation des chaudières à condensation et celles ne répondant plus aux normes devront être remplacées.

"Une économie énorme"
"Quand vous prenez la différence de consommation entre une ancienne chaudière et une nouvelle vous pouvez avoir des différences de 25 ou 35% en consommation, c’est énorme", remarque Dirk Peytier, président de l’association des installateurs de chauffage à Bruxelles. "Le gain que le particulier peut faire avec une nouvelle installation est quand même assez substantiel."

Trois points à respecter 
Désormais, plusieurs points sont à respecter lors d’une installation de chauffage :

  • Contacter un chauffagiste agréé
  • Veiller à un entretien saisonnier
  • Adapter la dimension des chaudières à l’habitation

"La vue globale va permettre de pouvoir calculer correctement les bénéfices qu’on va faire au niveau de cette installation", explique Dirk Peytier. "Cela va permettre aussi au particulier d’avoir des diminutions au niveau de sa consommation."

Le prix des chaudières ne changera pas
Aujourd’hui, comptez six à huit ans en moyenne pour récupérer l’amortissement. L’amélioration des normes n’a pourtant pas d’incident sur le prix d’une nouvelle installation de chaudière. "Non, absolument pas", confirme Michel Gilmont, vendeur agréé de système de chauffage. "La technique est connue donc ce que nous faisons maintenant, c’est l’améliorer. Mais les normes ne vont rien changer. Il y aura des restrictions, il y aura des contraintes, mais cela ne va pas changer le prix d’une chaudière, c’est sûr !"

Ces nouvelles mesures comptent aussi réduire les nombreux accidents liés au CO pour l’horizon 2020.

Vos commentaires