En ce moment
 
 

Pourquoi la fermeture des bars et cafés de Bruxelles à 23h? Yves van Laethem répond (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

A Bruxelles, les autorités ont durci les mesures pour contenir l’épidémie de coronavirus. Les cafés et bars doivent désormais fermer dès 23h. Pourquoi? La question a été posée lors de la conférence de presse du centre de crise de ce lundi.

Depuis quelques jours, la capitale connaît une hausse des contaminations au coronavirus importante. Les autorités ont décidé de fermer les cafés et bars dès 23h. Lors de la conférence du centre de crise de ce lundi 28 septembre, le sujet a été abordé: "Sur base de quels critères, ou quelles études, peut-on dire qu’il est nécessaire d’organiser la fermeture des bars à 23h? Est-ce qu’on a la preuve que les clusters naissent plus dans les bars? Doit-on s’attendre à d’autres mesures, si oui lesquelles?"

Yves van Laethem, porte-parole interfédéral, a donc largement répondu: "Il est clair qu’en Belgique, il y a un certain nombre de clusters qui ont été détectés dans des bars et qui parfois ont conduit à l’infection de nombreuses personnes. Ce qu’il faut bien dire, c’est que l’importance relative de l’infection au niveau des bars est actuellement mal connue dans notre pays. On ne peut pas exactement savoir quelle est la part des bars par rapport à d’autres situations. Il est important d’avoir sur le sujet des données complémentaires."

Il annonce également que d’autres pays, tels que la Corée, les États-Unis et le Canada ont publié des études scientifiques démontrant que les bars sont un facteur de propagation du virus: "Ce que l’on comprend par la mobilité liée au bar en lui-même, par rapport au restaurant par exemple, ou au fait que si on a un verre devant soi, on ne va pas sans arrêt remettre son masque en place."

Responsabilité de chacun

Cependant, il revient sur le fait que les bars et cafés ne sont pas fermés, mais doivent avancer leur heure de fermeture: "La logique du raisonnement qui sous-tend ceci est de se dire qu’après une certaine heure, et comme d’habitude dans un bar on boit des boissons alcoolisées, il y a une potentielle baisse de la garde de précaution par rapport justement à ces fameuses mesures que nous devons tous suivre et prendre."

Enfin, la logique et la prudence sont de mises, même hors des bars: "En complément de ceci, que s’il ne sera pas permis sur le territoire de Bruxelles de rassembler plus de 10 personnes à l’extérieur après 23h, ceci ne doit pas être une raison pour faire ce genre de party en privée. Je pense que là, c’est de la responsabilité de chacun de savoir que le risque existe et qu’il ne faut pas l’augmenter."

 




 

Vos commentaires