En ce moment
 
 

Une carte à l'humour provocateur: "Dramatique si elle devait se retrouver dans les couloirs d’une école"

 
 

La page Facebook du site Enseignons.be suscite la polémique sur internet à cause d'une carte de géographie publiée hier. Une carte d'Europe réalisée il y a deux ans par un artiste montois et qui fait la part belle aux clichés et aux stéréotypes parfois extrêmement racistes.

Le site Enseignons.be a mis en ligne une carte géographique bourrée de clichés sur les pays et les peuples, à but pédagogique, mais la polémique fait rage sur son côté "raciste", peut-on lire jeudi dans les journaux de l'Avenir et de Sudpresse. Cette carte géographique, proposée comme outil pédagogique aux professeurs de géographie via le site internet Enseignons.be, illustre chaque pays ou région par des "clichés", certains "gentils", d'autres "poussés à l'extrême", peut-on lire dans la presse. Selon Jonathan Fischbach, responsable de l’association Enseignons.be, cette carte ne doit pas être prise au premier degré: "Nous sommes sur une plateforme pédagogique. Nous travaillons avec des enseignants, avec des gens qui ont pour mission de former des citoyens autonomes, responsables. On peut donc certainement travailler la notion de xénophobie, de racisme, d’antisémitisme, d’homophobie avec les enfants sur base d’un tel document. Ce serait dramatique si ce genre de carte devait se retrouver dans les couloirs d’une école ou à la salle des profs. Nous avons proposé en complément de cette carte des outils pédagogiques."

> CONSULTER LA CARTE

"Notre objectif n'était pas de choquer"

L'artiste montois Sébastien Laurent, à l'origine de cette carte, s'est voulu provocateur et cela fonctionne, sa carte faisant réagir de nombreux internautes et notamment le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX), qui estime que "cette reproduction et banalisation de tous les préjugés et stéréotypes habituels, ne relèvent en rien de l'humour" et a menacé d'entreprendre des poursuites en justice si la carte n'est pas retirée. Les responsables du site internet, eux, relativisent et expliquent que "cela nous a semblé une bonne porte d'entrée pour aborder les questions de stéréotypes et de préjugés. Nous avons donc publié cette ressource pour nos membres en jouant sur l'humour"."Notre objectif n'était pas de choquer, ni d'inciter à la haine ou à la discrimination raciale. Et puis, cette carte est une œuvre d'art exposée dans une galerie. On peut l'analyser en classe comme n'importe quel tract du Front national." Du côté du cabinet de la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Martine Schyns, on réagit en indiquant que "la publication d'une telle carte est une maladresse" et on rappelle qu'il n'existe aucun lien entre Enseignons.be et la Communauté française.


> VOS REACTIONS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK: "Un peu d'humour que diable!" (Martine Massaer)


 




 

Vos commentaires