Une centaine de sans-papiers occupent un l'aile vide d'un internat de Forest

(Belga) Une centaine de membres du collectif la Voix des Sans-Papiers a investi samedi soir l'aile vie d'un internat situé rue Victor Rousseau à Forest. Plus tôt dans la journée, le groupe avait dû quitter un hôtel désaffecté du centre-ville qu'il occupait depuis fin 2017. Faute de solution de réhebergement, il a dû se résoudre à occuper un nouveau bâtiment à Forest sans l'aval de son propriétaire.

La Voix des Sans-Papiers occupait depuis fin 2017 un ancien hôtel de la rue d'Arenberg à Bruxelles dans lequel des travaux doivent être effectués. La convention d'occupation signée avec le propriétaire des lieux devait dans un premier temps prendre fin le 28 février dernier. Malgré des réunions et prises de contacts avec diverses instances politiques, aucune solution de relogement n'avait pu être trouvée. La Voix des Sans-Papiers avait alors négocié un prolongement de l'occupation de l'hôtel jusqu'à ce samedi soir. Entretemps, aucune possibilité de réhébergement ne lui a toutefois été proposée et le propriétaire du bâtiment ainsi que la ville de Bruxelles, refusaient de lui accorder un délai supplémentaire. Les membres de la Voix des Sans-Papiers risquaient dès lors de se retrouver à la rue ce samedi. Ils ont donc décidé d'occuper l'aile vide d'un internat situé sur la commune de Forest. "Nous étions en discussion depuis plusieurs semaines avec le cabinet de la ministre de l'Éducation, Marie-Martine Schyns concernant l'occupation de ce nouveau bâtiment mais sans avoir de garantie quant à sa concrétisation. Une réunion était d'office prévue lundi avec une représentant du cabinet Schyns et des ingénieurs qui donneront leur avis sur l'état du bâtiment et sa conformité aux normes. D'ici là, le collectif peut rester dans le bâtiment ", indique Vioaline Alonso, membre du comité de soutien de la Voix des Sans-Papiers. (Belga)

Vos commentaires