En ce moment
 

Victimes de négligences, des enfants étaient hospitalisés faute de structure d'accueil: une solution a été trouvée

Ils ont entre 0 et 6 ans et ont parfois pris un départ difficile dans la vie. Victimes de négligence, de disputes familiales, ces enfants étaient hospitalisés faute de structure pour les accueillir. Depuis quelques mois, ils disposent d'un centre d'accueil d'urgence à Bruxelles. En 10 mois, ce centre a accueilli 57 enfants. 

"Le mandat, le juge, le conseiller ou le tribunal peut nous appeler à partir de 9 h. Le premier qui obtient la ligne a la place libre donc aucune sélection n'est faite si ce n'est que les enfants doivent être âgés entre 0 et 6 ans", Claire Meyer, directrice du centre d’accueil «La Traversée »

A leur arrivée, ces bébés sont de parfaits inconnus. Un prénom, un nom et parfois rien. "Ce sont parfois des enfants qui ont été trouvés seuls dans la rue ou sur un balcon", explique Claire Meyer. Cela complique alors la prise en charge. 

"Parfois, on ne sait pas s'ils mangent des plats mixés ou non. Est-ce que ce sont des enfants qui ont des problèmes de santé, des allergies ?", précise la directrice. 


"C'est plus de la négligence"

Depuis son ouverture il y a 10 mois, "la Traversée" a accueilli 57 enfants. Les deux tiers avaient moins de trois ans. Actuellement, 3 des pensionnaires n’ont même pas deux mois.

"C'est plus de la négligence et des difficultés à différents niveaux, parfois de la grande précarité économique, sociale, intellectuelle et émotionnelle", souligne Caroline De Clerck, psychologue au centre d’accueil.


40 jours maximum

Psychologues, réflexologues, ostéopathes, psychomotriciens... Chacun tente d’apaiser et rassurer ces enfants, déjà bien abîmés par la vie.

"On peut déjà constater des difficultés, des retards de développement, de langage, des problèmes de comportements qui peuvent apparaître tout petits", indique Caroline De Clerck.

A la traversée, les enfants ne peuvent rester que 40 jours maximum. Ensuite, ce sera le retour à la maison, la famille d’accueil ou l’institution.

Vos commentaires