En ce moment
 
 

Vous revenez de vacances d'une "zone à risque"? Voici les démarches à suivre

 
CORONAVIRUS
 

Le comité de concertation qui rassemble le fédéral et les entités fédérées, s'est accordé mercredi sur la stratégie en ce qui concerne l'accompagnement des personnes qui reviennent de "zones de risque" d'un point de vue épidémiologique, dans le cadre de la lutte contre le covid-19 en Belgique. Des codes couleur ont ainsi été définis (la liste des pays auxquels les Affaires étrangères associent des codes couleur est susceptible d'être modifiée régulièrement, en fonction de la progression de la pandémie, ndlr).

L'approche générale en matière de restrictions/recommandations de voyages transfrontaliers se différencieront entre zones rouges, oranges et vertes. Ces codes seront publiés sur le site des Affaires étrangères. A noter qu'à leur actuelle, le site n'a pas encore été mis à jour. 

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ? Quelles démarches devront respecter les voyageurs ? Comment fera-t-on pour les "obliger" à se mettre en quarantaine. Y aura-il, des amendes ? Tout n'a pas encore été tranché.

En cas de dépistage et de quarantaine obligatoire, que doit-on faire de retour de vacances ?

Le voyageur reste à son domicile pendant minimum 10 jours et doit prendre contact avec son médecin pour se faire tester une première fois.

"Si le premier test est négatif, ils restent chez eux encore quelques jours le temps d'un deuxième test. A l'issue de ce second test, si c'est négatif, ils seront libérés. S'ils sont positifs, ils devront rester chez eux le temps de sortir du Covid", explique Christie Morreale, la ministre wallonne de la santé.

Qu’est que cela implique sur le plan professionnel ?

Votre médecin délivre un certificat même si vous n’avez pas de symptômes. Si vous pouvez télétravailler, vous recevez votre salaire, et si ce n’est pas possible, soit vous aurez droit à une allocation de chômage temporaire, soit si vous êtes un indépendant, ce sera le droit passerelle.

Comment s’assurer que chaque Belge respecte cette obligation?

"Il y a ceux qui viennent en avion. C'est plus facile car on peut donner l'information à chacun d'entre eux. On ne peut en revanche par être derrière chaque voiture ou autocar... On en appelle donc à la responsabilité de chacun", ajoute Christie Morreale.

Pas encore de précisions quant aux modalités, mais en cas de non-respect, des sanctions sont envisageables. En Flandre, on prévoit 4000 euros d’amende voire même une peine de prison... En Wallonie et à Bruxelles, aucune décision n’a encore été prise. Mercredi prochain, une base légale pourrait être votée pour rendre la quarantaine à domicile obligatoire.

Dans les cas de figure où le dépistage et la quarantaine sont recommandés mais pas obligatoires, que doit-on faire de retour en Belgique?

Là encore, la ministre de la Santé en Wallonie en appelle au bon sens des Belges pour ne pas contaminer leur entourage.

Le Parlement flamand approuve la base décrétale pour la quarantaine

Le Parlement flamand a approuvé mercredi la base décrétale pour imposer une quarantaine aux voyageurs revenant d'une zone à risque. Les amendes vont de 26 à 500 euros à multiplier à chaque fois, selon les majorations, par 8.

Les voyageurs revenant d'une zone à risque devront respecter une quarantaine pour éviter la propagation du nouveau coronavirus. Le comité de concertation, qui réunit le fédéral et les Régions, en a convenu mercredi. Une interdiction formelle de voyage sera émise pour ces zones. Un code couleurs (rouge, orange, vert) permettra au vacancier de connaître la situation du pays dans lequel il envisage de se rendre. La Flandre a approuvé mercredi soir la base décrétale de la mise en quarantaine. Un touriste revenant d'une zone à risque devra consulter un médecin du gouvernement, qui pourra placer son patient en isolation à domicile. Outre les amendes, des peines de prison de huit jours à six mois sont également prévues.

 




 

Vos commentaires