En ce moment
 
 

Pour faire des économies, faut-il supprimer le Sénat ? La N-VA veut "l'euthanasier"

 
 

La dette de la Belgique est importante. Mais notre pays, c’est 54 ministres et secrétaires d’État répartis dans 6 gouvernements, un Sénat, 10 provinces, etc. Faut-il un démantèlement progressif du Sénat ou le supprimer complètement ? 

Cette semaine, la N-VA a déposé une proposition de loi visant à rendre possible la suppression définitive du Sénat. Concrètement, les sénateurs du parti nationaliste flamand veulent soumettre à révision un certain nombre d'articles de la Constitution permettant une suppression de la Haute assemblée.
Karl Vanlouwe, chef de groupe au Sénat (N-VA), est venu développer cette idée de suppression du Sénat dans l'émission "C'est pas tous les jours dimanche". Pour lui, "c'est vraiment une institution archaïque qui coûte très cher, soit 39 millions d'euros par an. Qu'est-ce qu'on fait au Sénat ? Presque rien !", reconnaît celui qui siège lui -même dans l'enceinte. "On vote des opinions, des résolutions, des rapports, etc. Mais nous n'avons pas de pouvoir législatif, à l'exception de la révision de la Constitution." Pour Karl Vanlouwe, notre pays devrait aller vers "une euthanasie du Sénat".

"On remplace les élus qui y sont par des citoyens"

De son côté, le MR ne s'est jamais montré pour cette suppression du Sénat. Pourtant, Richard Fournaux, député provincial en charge de l’Enseignement à Namur (MR), s'est dit ouvert au changement : "Au MR, le débat n'est pas bouché", faisant un jeu de mots sur le nom du président de son parti Georges-Louis Bouchez. "Nous ne sommes pas hostiles au débat." Au PS, "on n'a pas de tabou relatif à cela", a lâché Christophe Collignon, ministre wallon du Logement, des Pouvoirs locaux et de la Ville. "Il y a une évolution. À l'époque, il y avait du bicaméralisme maintenant, il y en a plus. À l'heure actuelle, il (le Sénat) ne sert plus à grand-chose."


Charlotte de Jaer est échevine à la Propreté, de la Mobilité, de la Participation citoyenne à Mons. Elle portait la voix d'Ecolo sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche". Pour les verts, le Sénat doit être remplacé. "On remplace les élus qui y sont par des citoyens qu'on tirerait au sort. Avoir un lieu qui permette de réfléchir à plus long terme qu'une échéance électorale et de faire confiance aux citoyens."


 

Vos commentaires