En ce moment
 

La Fête de la musique, une tradition française qui s'est internationalisée

(Belga) Le solstice du 21 juin annonce l'été et quelle meilleure manière d'accueillir la saison chaude qu'en musique? La 34e édition belge de la Fête de la musique prendra ses quartiers dès aujourd'hui/jeudi, tout comme sa grande sœur française officiellement lancée en 1982 par Jack Lang, alors ministre de la Culture au sein du gouvernement socialiste de François Mitterand.

Le jour le plus long de l'année, les rues, places et autres jardins publics du monde résonnent d'harmonies aussi diverses que leur public à l'occasion de la Fête de la musique. Durant cette grande fête populaire totalement gratuite, musiciens bénévoles et professionnels sont invités à investir l'espace public pour y jouer du jazz, du rock, de la musique classique, du rap ou encore de l'électro. L'initiative de la manifestation revient officiellement au ministre français de la Culture Jack Lang, sous le premier septennat de François Mitterand. Le 20 juin 1982, la veille du premier événement, ce dernier plaide à la télévision pour une "démocratisation de la musique" car "un pays morose, déprimé, n'est pas un pays qui gagne les batailles économiques". Certains attribuent toutefois la paternité de l'idée au musicien américain Joël Cohen. Le luthiste travaillait alors à la radio France-Musique. Afin d'offrir un nouvel élan à la station, il propose en 1976 d'ouvrir l'antenne toute la nuit et de diffuser la musique captée dans la rue. Cette première édition sera cependant aussi la dernière. Quelques années plus tard, les socialistes ressortent le concept des cartons et lui offre un succès bientôt planétaire. En 2017, plus de 120 pays ont en effet célébré la Fête de la musique. (Belga)

Vos commentaires