En ce moment
 
 

Le discours bouleversant de Virginie Hocq aux obsèques d'Annie Cordy: "Je n'ai jamais osé lui dire que je l'aimais énormément"

 
 

Des centaines de personnes ont rendu, samedi après-midi, sous un soleil radieux, un dernier hommage à Annie Cordy, lors de ses funérailles à Cannes.

Annie Cordy, chanteuse et comédienne, riche d'une très longue carrière, est décédée à 92 ans la semaine dernière à la suite d'un malaise. De nombreuses personnalités, parmi les proches et anonymes, ont célébré la mémoire de l'artiste. On retrouvait notamment le chanteur Dave, l'humoriste Virgnie Hocq, les frères Taloche ou encore Michèle Torr et Hervé Vilard. Vers 17h00, l'artiste a été inhumée dans le cimetière Abadie à Cannes où elle repose aux côtés de ses parents et de sa soeur.

Annie avait détesté mon sketch de la liste des courses 

Durant la cérémonie, la comédienne et humoriste belge Virginie Hocq a notamment pris la parole pour un dernier "au revoir".

"Ce que tout le monde connaît d’Annie, c’est son sourire, sa joie de vivre et elle n’était pas différente dans le travail, si ce n’est qu’elle ajoutait sa rigueur, son autorité amicale. Je suis certaine qu’elle nous regarde en ce moment et qu’elle est occupée de se dire ‘Mon dieu Vincent Taloche se tient si mal. Virginie n’arrête pas de gigoter et n’a pas l’air très à l’aise…’", a déclaré Virginie Hocq. "Petite anecdote, Annie avait détesté mon sketch de la liste des courses où je me faisais entreprendre par mon mari. Comme je suis un peu impertinente, je mimais mon sketch en la regardant de temps en temps. Je l’avais même fait chez Michel Drucker. Elle a détesté. J’aimais me faire gronder par Annie. Alors ce n’est pas grave, gronde-moi encore tant que tu voudras."

Je n'ai jamais osé dire à cette grande dame que je l'aimais énormément

Virginie Hocq a également tenu à remercier Michelle Lebon qui vivait aux côtés d'Annie Cordy depuis plusieurs années à Vallauris dans les Alpes Maritimes. 

"J'ai côtoyé Annie, mais je n'ai jamais osé dire à cette grande dame que je l'aimais énormément, par pudeur, par peur de gêner, pas bêtise. Il ne faut pas avoir peur de dire aux gens qu'on les aime. Je n'ai jamais osé dire à Annie 'merci' pour ce qu'elle a procuré en moi. Merci de m'avoir fait rencontrer Michèle (ndlr: la nièce d'Annie Cordy), 'Mimi' comme on l'appelle entre nous. Alors Mimie, je pense que c'est le bon moment pour que mes mots résonnent encore plus fort, plus longtemps, pour te dire que je t'aime terriblement, énormément. Je voulais te dire merci d'avoir entretenu autour d'Annie des moments précieux, des rassemblements faits de joie. Merci d'avoir créé avec Annie de magnifiques rencontres. Nous prendrons avec toi le relais pour continuer à profiter du jour qui vient. Je t'aime, on t'aime. Merci Annie."




 

Vos commentaires